• Si tu as été biberonné à Urgences, si tu n'as raté aucun des épisodes de Grey's anatomy, si tu es un fan du séduisant, dynamique et très médiatique Michel Cymes, tu risques d'être déçu le jour où tu pousseras la porte d'un service hospitalier ou que tu partiras à la recherche du médecin de famille qui te suivra toute ta vie.

    L'hôpital, je viens d'y passer quelques heures ces dernières semaines pour ma mère, je n'ai jamais vu le médecin responsable du service, je n'ai jamais vu la même infirmière, et les aides soignantes passaient dans la chambre en coup de vent. Côté généraliste, celui qui me suivait depuis 30 ans vient de partir à la retraite, et s'il me connaissait bien en effet, se contentait généralement de me prendre la tension et expédiait la consultation en dix minutes, ce qui, souvent, m'a laissée frustrée et agacée.

    Le brave homme partant donc à la retraite, j'ai donc pris contact avec un médecin du quartier pour le remplacer, et je suis allée ce soir à un premier rdv, pour une prise de contact et quelques bricoles. C'est une femme, que je n'ai pas trouvé très énergique, qui m'a demandé si j'avais déjà été opérée mais ne m'a pas demandé mon âge, qui m'a demandé si mes vaccinations sont à jour mais ne m'a pas demandé ce que je fais comme boulot - ni même si je travaille d'ailleurs.

    Bon, on l'aura compris, tout ce qui est profession de santé, ça m'agace un peu, et je vais te donner un scoop, ami lecteur masculin : tu peux dormir sur tes deux oreilles mâles, chez la gynéco on ne parle jamais de sexe.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique