• B - Balcons. Ils font le bonheur de La Chatte qui, en dépit du froid, ne cesse de vouloir aller prendre l'air. Il fait trop froid pour que j'y passe beaucoup de temps, mais j'apprécie de pouvoir ouvrir la porte fenêtre, le matin, pour aérer ma chambre. Il est trop tôt dans la saison pour envisager de faire des plantations dans les jardinières, il me tarde le retour du printemps !

    B - Bruit. Finalement, je m'habitue bien au ronflement de la rocade, au point de ne plus l'entendre. Et, sans bruit de circulation toute proche, comme je me sens au calme ! J'ai la sensation de dormir bien mieux, et, surtout, le fait de ne plus être agressée par le bruit dès le réveil, je me sens bien moins fatiguée !

    C - Chaud ! Chauffage collectif par le sol. Collectif, et je ne suis pas sûre de ce que ça donnera aux inter-saisons, avant qu'il soit mis en route, et après qu'il soit arrêté, car la copropriété dépend du bon vouloir de l'organisme HLM dont dépend la copropriété. Mais pour l'instant, il faut le dire : l'appartement est bien chauffé. Au début, j'ai même trouvé ça trop chaud. Il fait 21/22° dans la cuisine et le salon, et 20° dans les chambres, ce qui est bien supérieur aux températures auxquelles j'étais habituée jusqu'à présent. Il faut dire ce qui est : si j'avais dû gérer par moi-même un chauffage individuel électrique, je n'aurais jamais eu les moyens de chauffer un appartement aussi grand !

    C - Copropriété. J'ai été interceptée cet après-midi, dans le couloir, par une de mes jeunes voisines, qui tenait à m'apprendre qu'elle est membre du conseil syndical, et qu'elle se tenait à ma disposition si j'avais des questions à lui poser. Elle est très gentille, et, de fait, tous les voisins que j'ai rencontrés jusqu'à présent sont tous très gentils, ce qui me change agréablement de la copropriété précédente, où la grande majorité des propriétaires étaient des bailleurs, généralement absents même aux assemblées générales.

    F - Finitions. Il reste quelques finitions à faire, les barres de seuil à poser, deux interrupteurs à changer, des portes de placard à installer dans le dégagement qui mène aux chambres, et je n'ai pas encore vidé et ranger mes cartons de chaussures. Mais c'est déjà très beau comme ça.

    L - Lave-vaisselle. En voilà, une chose qu'elle est bonne !

    P - Pas. En m'installant ici, je marche dans mes propres empreintes, car c'est la quatrième fois de ma vie que j'habite dans le quartier. Et je mets mes pas dans les pas de mes aïeux, puisque mon grand'père paternel naquit non loin d'ici.

    Q - Quartier. Quartier sensible, et, surtout, défavorisé. De fait, en le traversant pour aller prendre le tramway, j'ai pu constaté combien les immeubles sont sales et peu entretenus. Le bailleur social fait ce qu'il peut, certains habitants aussi, mais un bon coup de propre serait nécessaire, ceci dit pas mal de locataires laissent aller à vau-l'eau leur lieu de vie et j'imagine qu'il en serait de même, même si on les logeait dans des résidences toutes neuves... Un plan de réhabilitation du quartier est à l'étude, j'espère qu'il sera mis en oeuvre rapidement. En ce qui me concerne, j'habite dans un petit bâtiment un peu à l'écart, et qui a toujours été entretenu, ce qui est une chance.

    S - Salle de bain. Il faut la refaire, ce qui est prévu dans les semaines à venir, ou plus exactement, en changer les éléments et la robinetterie. J'ai redécouvert le déplaisir de prendre ma douche dans une baignoire, ce n'est pas pratique, ceci dit si je change la baignoire car elle est abimée, je la remplace par une baignoire, pas question d'engager des travaux pour la remplacer par une douche, ce serait mieux, mais je n'ai pas les moyens. Donc, baignoire. Mais je vais faire poser un pare-douche (est-ce bien le terme ? une vitre posée sur la baignoire pour éviter les éclaboussures), ça sera déjà un bon progrès.

    V - Volumes. "De beaux volumes", comme on dit. Et j'apprécie ! Une grande cuisine, de grandes chambres... mais pourquoi la salle de bain est-elle si petite ? En 1970, date de construction de l'immeuble, on ne devait pas passer beaucoup de temps dans la salle de bain, et il est vrai qu'on mettait souvent plusieurs enfants par chambre, et que les parents dormaient souvent aussi avec le petit dernier...


    votre commentaire
  • Et non, en fait, pas du tout, au contraire. Ces vacances, ça tombe à point nommé pour ressortir tous les papiers que j'avais rangés le temps du déménagement, et auxquels s'en sont rajoutés d'autres, reçus depuis. Trier les papiers, ranger ceux qui doivent l'être, passer un ou deux coups de fil relatifs aux affaires en cours, au syndic de copropriété du nouvel appartement pour demander des explications sur l'appel de charges pour le trimestre en cours de mon nouvel appartement pessacais, appeler le notaire pour savoir si une date a été fixée pour la signature de la vente de l'appartement bordelais...

    J'ai également pas mal d'autres choses à faire, et la semaine passe très vite. J'ai tout de même pris le temps, cet après-midi, et malgré un temps un peu couvert et, surtout, assez frais, d'aller faire un tour à l'océan.

    Vacances, j'oublie tout....

    Trois personnes sur la plage, du vent, froid, et l'océan, très agité. Il y avait longtemps que je n'avais pas eu l'océan, cela m'a fait du bien, cette grande bouffée d'air iodé !


    votre commentaire
  • C - Chattes. La Chatte s'est étonnamment bien adaptée, au déménagement et au nouvel appartement. Elle me parait même plus en forme, et a même cesser de se lécher compulsivement comme elle le faisait encore récemment, au point d'avoir presque avoir retrouvé enfin une fourrure normale ! Après une petite période d'adaptation, Loukoum s'est bien adaptée elle aussi, et est plus joueuse que jamais !

    C - Chocolat. J'aime bien le mois de janvier, juste après les fêtes : je peux manger des chocolats sans culpabiliser : ces bons chocolats, c'est pas moi qui les ai achetés, on me les a offerts : je ne vais quand même pas les laisser perdre, non ?

    E - Eczéma. J'ai une méchante irritation, sur le bras gauche. Mais il faut trois à quatre mois pour avoir un rendez-vous chez un dermatologue. D'ailleurs je ne sais même pas s'il s'agit d'eczéma, ça ne ressemble pas, en fait, aux plaques que j'ai par ailleurs. Mon généraliste, consulté sur le sujet, a trouvé ça bizarre, mais ne m'a rien dit de plus. Il est temps que je change de généraliste !

    G - Gastro. Pas moi, mais Loukoum. Ben oui, les chats aussi, ça attrape la gastro. Depuis quatre jours, je ramasse, je javelise. Pour soigner, ça c'est une autre paire de manches, tout (heureux) propriétaire de chat le sait, soigner un chat, c'est un casse-tête. Même malade, Loukoum reste une petite chatte adorable, gentille - même chez le vétérinaire qui l'auscultait dans tous les sens, elle n'a pas bronché - et joueuse, ce qui me rassure (un peu). C'est mon bébé-fifille.

    H - Harcèlement. J'ai lâché le grand mot, avant-hier, à propos d'un con**** qui m'embêtait bien au boulot. Dans un mail à ma chef, copie la DRH. Certes un peu excessif, et j'imagine que ça me retombera dessus. Mais j'ai jugé utile de dégainer la grosse artillerie immédiatement, plutôt que de subir davantage la pression d'un chefaillon qui ne sait pas ce qui est vraiment important dans la vie. Oui j'avais cinq minutes de retard jeudi matin, et je n'étais donc pas en prise d'appel téléphonique à l'heure. Mais, que je sache, personne n'en n'est mort, je suis technicien, pas chirurgien cardiaque.

    P - Projet immobilier. Même si j'ai aménagé dans mon nouvel appartement, le projet n'est pas terminé, puisque je n'ai pas encore la date de signature de la vente de mon appartement bordelais. Ca ne devrait pas tarder, mais je serai bien soulagée lorsque ce sera signé. Une visite à la banque en suivant, pour solder le prêt relais et ajuster le montant de la mensualité du prêt de mon nouvel appartement, et ce sera enfin fini ! Ca m'aura pris cinq mois, presque la moitié d'une année, ça me parait énorme ! Je croise les doigts, il faut bien le dire, je suis un peu anxieuse tant que la vente n'est pas signée.

    V - Vacances. Je suis en vacances pour une semaine, ça va me faire du bien. Je dois en profiter pour régler deux-trois trucs que je n'ai pas eu le temps de faire jusqu'à présent, en particulier des papiers relatifs aux appartements, et puis, éventuellement, me reposer un peu. Il faudrait également que je rattrape un peu mon retard dans mes lectures. Je traîne sur le Lolita de Nabokov, qui se révèle pourtant étonnant.


    2 commentaires
  • Il y a quelques semaines, j'avais mis une photo avant les travaux, et une photo pendant les travaux, voilà donc la photo de ce que donne le salon maintenant, travaux terminés et meubles installés !

    Le salon, maintenant


    2 commentaires
  • Une année qui s'est terminée, une nouvelle qui commence. Je ne suis pas coutumière, ni des bilans, ni des bonnes résolutions, mais il est vrai que mettre les choses par écrit, c'est bien, ce n'est pas pour rien que je tiens ce blog.

    Côté bilan, 2016 a été difficile, voire très difficile, professionnellement. J'en ai bavé, mais ce ne serait pas si grave, si j'avais conservé ma motivation et mon envie d'y aller intactes. La mentalité, le management made in Big Bank m'ont sérieusement refroidie. Mais c'est l'occasion d'un nouveau challenge : comment, vers quoi rebondir et me réorienter ?

    J'avais commencé 2016 dans un appartement, je l'ai fini dans un autre. Même si j'avais repris mes recherches, je ne m'attendais tout de même pas à changer d'appartement aussi rapidement. Et ça, c'est le bon point de 2016 : le projet a été (ou plutôt est toujours, puisque je n'ai pas encore finalisé la vente de mon appartement) long, intense, mais passionnant. Et cela survenant en fin d'année, cela contrebalance le premier semestre assombri par le changement professionnel. Je suis, sur ce coup, plutôt fière de moi.

    Côté bonnes résolutions, ce n'est pas mon truc. J'aimerai améliorer mon caractère, mon humanité, mon humilité, mon empathie, ma tolérance... je suis encore loin de là où je voudrais aller mais il faut dire que j'ai mis la barre plutôt haute, genre, je vise quelque chose entre Mère Térésa et le Dalaï Lama. Au boulot, après avoir, durant des mois, essayé d'être une meilleure collègue, plus compréhensive et plus tolérante vis à vis de ma collègue D., j'ai tout foutu en l'air en quelques minutes, en explosant d'énervement début décembre. Des mois d'efforts réduits à néant, retour à la case départ, je vous le dis, je suis encore très loin de la sainteté ! Par contre s'il y a un objectif que je veux tenir, c'est d'arriver à mieux équilibrer vie pro/vie perso. Même si je déconnecte bien lorsque j'en sors, je trouve que je passe trop de temps au boulot. J'espérais pouvoir passer à temps partiel, mais ma chef parisienne voit ça d'un mauvais oeil, alors j'hésite. Il faut pourtant que cette année, j'arrive à mieux gérer mes horaires et la fatigue due au travail. En fait, s'il y a bien une résolution que j'aimerais prendre et surtout tenir, ce serait, dans un tout autre domaine, de progresser en cuisine, et d'arriver à réduire autant que possible la part de carnée de mon alimentation. Ces derniers mois, j'ai été très sensibilisée à la souffrance animale, aux conditions déplorables d'élevage et d'abattage, ainsi qu'aux méfaits d'une alimentation trop riche en protéines animales. Je voudrais arriver à revoir ma façon de m'alimenter, et ce n'est pas si facile.

    L'année ne fait que commencer, j'ai douze mois devant moi pour arriver à apprendre à concocter un réveillon végétarien !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique