• Ca va pas mal. Le moral est bon, la fatigue, ma vieille amie revenue avec la reprise du neuroleptique, est supportable, d'autant qu'au boulot nous traversons une période de moindre activité. Heureusement, car en dehors du boulot, j'ai un agenda bien chargé, visites chez la psy, le podologue, le gastro-enterologue, rendez-vous à l'ehpad pour faire un point sur la situation, visites à l'ehpad pour voir ma mère, coups de fil à mon père pour savoir comment il se débrouille... Et le quotidien, le ménage à faire régulièrement car deux chattes, ça fait des crottes et ça met de la litière partout, et deux chattes à poils longs, ce sont des moutons de poils qui volent partout dans l'appartement... Les chattes vont bien, mes fils vont bien, ma belle-fille couve, tout va bien :-) L'été a surgi cette semaine, je suis passée du jour au lendemain des collants et chaussures fermées aux pieds-nus dans les sandales d'été, et j'ai ressorti le vélo pour profiter du soleil des fins d'après-midi et ça, c'est bien aussi :-) J'ai une pensée pour ceux que je connais qui traversent de mauvaises périodes, j'espère leur apporter un peu de réconfort. Les jours sombres je connais, j'apprécie le retour du soleil dans le ciel et dans ma vie.


    1 commentaire
  • Côté tours, ça bouge pas mal. Un incendie violent a ravagé, plusieurs heures durant, un appartement au cinquième étage d'une des tours pas très loin de chez moi, il y a quinze jours. La fumée était impressionnante, l'odeur de plastique brûlé aussi - le locataire de l'appartement conservait tous ses déchets dans des poches poubelles... dans son appartement. Les beaux jours revenant, les rodéos ont repris, une moto et un quad vont et viennent dans la cité à longueur d'après-midi, le bruit est parfois intenable. Les enfants ont repris possession de l'aire de jeu, et braillent jusque tard dans la soirée. Les jeunes ont ressorti les barbecues et les ont réinstallés sur l'esplanade derrière la maison municipale qui est en face de chez moi, odeurs de viandes grillées et  musique à fond :-/  Et, ce soir, j'ai constaté que dans l'espace vert qui jouxte l'explanade, ils avaient installé une piscine gonflable pour les gamins du quartier. C'est l'été ! Parfois je regrette presque le calme de l'hiver, quand tout ce beau monde est cloîtré bien au chaud chez soi. Ceci dit quand je me lève le matin, le quartier est calme - forcément, tout le monde dort encore - et je profite bien du calme, fenêtres ouvertes, dans la belle lumière du soleil levant.

    Côté jardin, ou plutôt balcons, ça avance. La renouée que j'ai plantée cet automne dans une jardinière sur le balcon de la deuxième chambre a repris et commence à déployer ses feuilles. C'est en principe une plante à développement rapide, et j'espère qu'elle va vite coloniser le support installé sur le mur à cet effet. Une de mes voisines m'a fait des compliments sur les bambous qu'elle aperçoit sur le balcon de ma chambre, ça m'a fait plaisir. Quand au balcon du séjour, j'ai aménagé un joli coin "plantes aromatiques" du côté de la cuisine (photo à venir), le côté du séjour restant à aménager.


    votre commentaire
  • Loukoum, encore et toujours

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Loukoum, encore et toujours


    1 commentaire
  • Quand Pessac prend des airs de Japon...

     

    C'est dommage, il faisait gris, le spectacle aurait été magnifique sous le soleil. Mais cette année le soleil est particulièrement rare, à tel point que, n'y tenant plus de ces longs mois trop gris, j'ai malgré tout été faire du vélo cet après-midi, pour prendre l'air et voir le jour. Il faut espérer que l'été sera bien au rendez-vous ! 


    votre commentaire
  • Il est bien évident que concernant ma mère, le pire est devant nous, la preuve en est qu'elle est, une fois de plus, tombée cet après-midi - elle tombe sans arrêt - et que cette fois-ci, elle s'est cassé le poignet, elle sera opérée demain. Retour à la case départ, hôpital, anesthésiques et anti-douleurs, le cocktail qui, à chaque fois, l'envoie dans les limbes de la confusion mentale.

    J'ai pas mal de rendez-vous cette semaine et, puis, il faut bien le dire, pas du tout envie d'aller la voir à l'hôpital. Ca attendra. Je l'avoue, je perds patience.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique