• J'avais bien la sensation d'oublier quelque chose, en faisant mon gâteau aux pommes, ce midi... C'est en ouvrant le frigo, tout à l'heure, que j'ai réalisé : j'ai oublié de mettre les oeufs !

    Du coup, je l'ai goûté aussitôt, mais mis à part le fait qu'il ne soit pas assez cuit, et bien non, il n'a pas l'air mauvais, ni même vraiment différent de d'habitude. Mais à quoi peuvent donc servir les oeufs, alors ?

    Ca m'apprendra à cuisiner sans regarder la recette. Mais c'est mon truc, depuis peu : je me lance dans la cuisine, ou la pâtisserie, comme ça, sans recette. J'improvise. Pour le repas d'hier soir - deux de mes tantes venaient dîner - j'ai pris des escalopes de poulet, les ai découpées en morceaux, les ai faites mariner quelques heures dans un mélange d'épices que j'avais envie de mélanger, gingembre, curry, curcuma, poivre, quatre épices, et après quelques heures, les voilà revenues dans une sauteuse avec un oignon, ajoutons donc du lait de coco, un cube de bouillon de volaille émietté, un peu de sel, et des noix de cajou pour un côté croquant... et ce fut bon.

    Je prends de l'assurance, à mon âge il serait bien temps. Et tant pis si j'ai oublié les oeufs dans le gâteau d'aujourd'hui !


    2 commentaires
  • Promenade apéritive dans le parc voisin ce matin. Ce n'est pas vraiment un parc d'agrément, c'est une ancienne friche inoccupée, probablement un petit bois à l'origine, qui a permis l'aménagement d'un bassin de rétention des eaux, comme c'est le cas dans pas mal d'endroits de la métropole bordelaise.

    Comme un air de printemps

    Les abords du plan d'eau ont été aménagés, on peut s'y promener, courir, pêcher, pique-niquer, jouer, y trouver des livres... C'est un espace vert très agréable, préservé du bruit de la circulation. On peut y entendre des oiseaux, des canards, des poules d'eau, et la chanson du Serpent, le petit ruisseau qui traverse le parc.

    Je vous présente le Serpent :

    Comme un air de printemps

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il a l'air de rien, mais je l'aime beaucoup. Quand j'étais enfant, j'ai vécu - déjà - dans le quartier, je me souviens d'y avoir fichu les pieds sans le faire exprès, catastrophe, chaussures trempées et pleines de boue, à l'époque nous n'avions qu'une paire de chaussures, et en cuir, du genre robuste mais qui met du temps à sécher... Bref, le Serpent, aujourd'hui tout petit mais qui a dû connaître des temps plus fastes. Il parait qu'au début des années 70, il avait débordé à l'occasion d'un hiver particulièrement pluvieux, et inondé le quartier. On a du mal à le croire, aujourd'hui, en voyant ce petit ruisselet. J'adore me promener à son côté, pour entendre sa chanson, et voir les oiseaux des arbres alentours s'y baigner.

    Comme un air de printemps

    J'ai marché le long du Serpent, puis fait le tour du plan d'eau, ce matin, en prenant mon temps. Le temps de regarder la végétation, j'ai vu les premières violettes, les premières fleurs de prunus, aussi. A la boîte à livres, j'ai constaté que ceux que j'avais déposé il y a quelques semaines étaient partis, et j'en ai trouvé deux à mon goût, avec lesquels je suis repartie.

    Le temps d'une photo, je me suis prise pour Monet...

    Comme un air de printemps

    Et dans la roselière, j'ai écouté le klaxon des poules d'eau...

    (dédicace à M. L'homme des Cavernes, amoureux comme moi de ces petits volatiles...)

    Comme un air de printemps

    L'air était doux, avec un zeste de fraicheur bien agréable, et j'ai passé un bon moment à me ressourcer, à respirer, à écouter, à ressentir... parenthèse de "pleine conscience" du jour...

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Cette semaine a été "speed", tant au boulot que chez moi. Au boulot, John était en vacances, ce qui veut dire une personne de moins pour faire le boulot, or nous avons eu deux gros problèmes, Chloé en a géré un, moi l'autre, et au milieu du chemin nous avons été sollicités par des réunions importantes, et le temps passé en réunion, c'est du temps passé en moins sur nos activités récurrentes. J'ai des paramétrages qui m'attendent depuis une semaine, heureusement que pour l'instant les utilisateurs ne relancent pas.

    Et quand je n'étais pas au boulot, j'étais chez moi, à faire le ménage derrière l'artisan. J'ai horreur des travaux, ça veut dire toujours beaucoup de bazar, de poussière, de déchets. J'ai dû passer l'aspirateur tous les soirs de la semaine, et malgré tout j'ai passé trois heures à refaire du ménage ce matin, et à terminer l'aménagement de la salle de bain. Mais ça, au moins, c'est fait.

    Si le calme revient à l'appartement (encore que, je reçois mes tantes à dîner ce soir, ça veut dire cuisine, et re-ménage ensuite), c'est loin de se calmer au boulot, d'autant que je dois partir en déplacement à Paris deux jours. Et les déplacements à Paris, c'est crevant. J'ai deux réunions de travail, une avec notre collègue de travail parisienne (c'est la nouveauté de l'année, nous avons une collègue parisienne, et c'est pas simple à gérer) pour faire le point, justement, sur le fonctionnement de l'équipe, et une autre avec les responsables parisiens, qui ont décidé de mettre en route une réorganisation, en fusionnant plusieurs équipes pour en former une seule. Sur le principe, why not, sauf qu'une réorganisation, alors que les équipes bordelaises sont encore en phase de montée en compétences sur les nouvelles activités, ça me dérange un peu. Mais le but de la réunion est, justement, d'exprimer tout ce qui ne va pas dans l'organisation actuelle, et les inquiétudes et/ou attentes par rapport à la future organisation. Donc je m'exprimerai - et je vais encore me faire mal voir du grand chef  sarcastic

    J'espère avoir le temps de faire un tour dans Paris le soir, le beau Cléante, ce type avec qui j'ai bossé il y a quelques années et qui est maintenant dans une autre équipe, est lui aussi à Paris pour le boulot, je lui ai proposé de nous retrouver pour la soirée, j'ai dans l'idée d'aller faire un tour du côté d'un ou deux passages parisiens...


    votre commentaire
  • Voilà la salle de bain, telle qu'elle était quand j'ai acheté l'appartement, c'est à dire, un peu... minimaliste....

    Les travaux, phase 2, le résultat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est une toute petite salle de bain, il fallait que je l'optimise. L'idée, c'était de tendre vers ça (photo trouvé sur internet en cherchant "aménagement d'une petite salle de bain avec machine à laver") :

    Les travaux, phase 2, le résultat

    Voilà le résultat après les travaux, je suis plutôt contente du résultat, l'artisan a bien bossé :

    Les travaux, phase 2, le résultat

    C'est propre, clair, fonctionnel. Bien sûr, j'aurais préféré une douche, parce qu'une douche à la place de la baignoire ça voulait dire une très grande douche, ça aurait été génial, oui mais  on n'était plus sur les mêmes délais ni le même budget, donc c'est une nouvelle baignoire, toute belle et toute propre, à la place de l'ancienne, et pour la douche on verra ça une autre fois.


    3 commentaires
  • Faute de temps, l'artisan qui a fait les travaux de mon nouvel appartement et moi avions prévu de programmer les travaux de la salle de bain en début d'année. Au départ, cela devait être mi-janvier, mais le temps passe très vite et, finalement, c'est cette semaine que les travaux ont lieu.

    Pas question de refaire la salle de bain dans son intégralité. Certes, remplacer la baignoire par une grande douche eut été très appréciable, mais il n'en n'était pas question : cela voulait dire refaire le carrelage, et tant au niveau budget qu'au niveau durée des travaux, cela ne me convenait pas. Je fais simplement changer la baignoire, car l'émail de celle d'origine avait plusieurs éclats et, surtout, la robinetterie avait fait son temps ! J'ai fait enlever le bidet, pour installer la machine à laver à la place, je fais enlever le lavabo lui aussi d'origine.

    La salle de bain est toute petite, il y a donc maintenant la machine à laver, le lavabo, la baignoire. Je fais poser un plan de travail qui va venir sur la machine à laver, et se prolonger jusqu'à la baignoire, pour accueillir une nouvelle vasque, toute ronde. Et je fais poser une vitre pare-douche de façon à ne plus éclabousser toute la salle de bain à chaque fois que je me lave !

    Ce soir, la nouvelle baignoire est en place, mais pas son habillage, et je n'aime pas ça, la salle de bain est en chantier, c'est le genre de choses dont j'ai vraiment horreur mais bon, demain matin je prendrai ma douche dans une baignoire toute neuve !

    Fabien, l'artisan, travaille vite et (relativement) bien, il a également posé aujourd'hui les portes coulissantes du placard qu'il m'a créé dans le déménagement menant aux chambres, ainsi qu'un panneau de finition au bout de l'enfilade des meubles dans la cuisine... J'aimerais les travaux s'ils n'y avait pas le bruit (je récupère une Loukoum toute traumatisée le soir), la poussière et les outils au milieu du chemin.

    Vendredi, tout devrait être fini, et ça tombe bien car deux de mes tantes viennent dîner samedi, pour visiter mon nouvel appartement.

    Mais voilà que je pense déjà... aux prochains travaux ! J'ai en effet imaginé de recouvrir le béton des balcons de lames de bois reconstitué, de couleur grise, lames posées dans le sens de la largeur de façon à agrandir visuellement les balcons. Je pense que cela devrait donner un résultat agréable. Mais Fabien démarre lundi un chantier de plusieurs semaines, cette troisième phase de travaux devra donc attendre !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique