• Zéro degré

    C'était la température du jour, et celle de mon moral aussi. Petite virée vite fait à Bordeaux cet après-midi avec ma mère qui avait un repérage à faire, et il faisait tellement froid que j'ai loupé une photo d'un marteau de porte que je n'avais pas encore. Entre les dents qui claquent, et les gants qu'on n'ose plus enlever, pas facile de faire des photos correctes... En rentrant au Barp, j'avais le moral franchement en baisse, j'ai donc attrapé le vélo, malgré la température et l'heure tardive, pour me changer les idées. En fait l'idée c'est en baver un bon coup sur le vélo, histoire de m'oublier un peu. Je pourrais aussi prendre un marteau et me taper sur les doigts, ou prendre une bonne cuite, mais j'ai une préférence pour le vélo.

    Donc, après m'être habillée façon bibendum (deux paires de collants, une paire de chaussette, un jeans, un top, un tee-shirt à manches longues, un blouson, un manteau - sans parler des bonnet, gants et écharpe - super sexy tout ça, je ne crains pas les mauvaises rencontres dans les bois)  j'ai attrapé la première piste venue :

     
    parce que les pistes, c'est génial : il y a tellement de trous à éviter (sans parler des tessons, du sable...) qu'il faut être bien concentré pour ne pas se flanquer en l'air.
     
    Dans ce coin là, le paysage était assez sympa en dépit du temps gris, j'ai croisé pas mal de ruisseaux plus ou moins gros, la végétation était plus composée de feuillus (ça change !).
     
    Après, certaines choses dépendent aussi de là où on regarde... ce coin là était super joli !
     
     
     
    En fait, je tournais le dos à ceci :
     
     
    Si si. En fait j'étais sur une piste contournant un gros complexe de trucs un peu... euh, quelques lasers, un centre d'essai atomique, un super laser en cours de construction. La piste étant fréquemment mouillée, j'ai fait super gaffe à ne pas passer trop près de la clôture... électrifiée.
     
    Mais c'était assez rigolo quand même, comme paysage. En voilà une vue plus large :
     
     
     
    Voilà, ça fait juste un mois et demi que j'habite dans le coin, et j'en ai tellement ras le bol des pins et des herbes que j'en suis rendue à qualifier une clôture électrique et une piste accidentée de paysage rigolo... Et il ne faut même pas croire qu'en chemin je ferai des rencontres sympas, chevreuil, buse, sanglier... Que dalle. Au mieux, c'est un corbac de loin en loin et le silence absolu le reste du temps. J'ai quand même vu un renard. Ecrasé et momifié sur le bord de la nationale empruntée pour le retour. Retour difficile d'ailleurs, car dans ce putain de paysage de pistes et de routes quasiment toutes droites, je perds mes repères de distance et je me retrouve à en baver sacrément pour rentrer. C'est certes un peu ce que je cherche, mais j'avoue que ce soir j'ai eu quand même quelques minutes d'incertitude sur l'endroit où le chemin allait m'emmener, et sur ma capacité physique à faire le chemin retour si je m'étais réellement aventurée trop loin (des pins, des pins et encore des pins. Ce serait trop demander que d'avoir, de temps en temps, un panneau indicateur avec indication de la direction, et, si possible, des kilomètres...).
     
    Je ne sais pas ce que j'ai fait de mal dans une vie antérieure, mais là je trouve que j'en chie quand même pas mal question purgatoire. Qu'on me rende les pavés, le bitume, les flaques ondoyantes de gaz-oil, les façades noircies des immeubles bordelais, le bruit du tram tressautant place Pey Berland  !...
     
    Demain c'est lundi. Ouais super, lundi !!!!
     
     

  • Commentaires

    1
    Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
    Dimanche 14 Février 2010 à 21:18
    Si si, c'est génial le lundi. La circulation, le boulot, les collègues... la VIE !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :