• Vélo, la reprise

    Il fait beau aujourd'hui, et j'ai suffisamment dormi ce week-end pour envisager de partir me balader à vélo, et un peu plus loin que ces derniers temps. C'est un des avantages du retour sur Pessac, je vais pouvoir recommencer des balades sur les pistes cyclables alentours, et faire des virées moins urbaines.

    Pour cet après-midi, cap sur Bègles, une ville à laquelle j'avais consacré un article il y a quelques années. Bègles qui, comme toutes les villes de la CUB, pardon, de la Métropole bordelaise, est en pleine transformation. Arrivée du tram, reconquête des anciennes friches industrielles, construction de nouveaux ensembles d'habitations...

    Pour aller à Bègles, il faut passer par Talence. Les quartiers y ont de jolis noms : Suzon, Plume-la-Poule... Une sacré trotte tout de même. Une de mes tantes m'a raconté que, jeune fille, elle y était allée, à pied, avec mon grand'père, pour rencontrer la famille du jeune homme qui lui faisait les yeux doux, et qu'elle a épousé. C'était pendant la guerre, et comme ils traversaient la forêt sur le chemin du retour ils s'était trouvés nez à nez avec une patrouille allemande, au grand désespoir de ma tante car mon grand'père, après une après-midi passée à célébrer les futures fiançailles, était bien éméché et peu impressionné par les soldats. Les bois d'alors, c'est le campus d'aujourd'hui.

    Le campus, plusieurs centaines d'hectares, à cheval sur Pessac et Talence. LA bonne idée des édiles des années 50, comme quoi parfois ils sont capables de bien penser. A l'origine, des bois, des champs, et il a été décidé d'y installer les universités bordelaises, à l'étroit dans les antiques institutions bordelaises. De beaux bâtiments modernes entourés, à l'image des campus américains, par de vastes étendues verdoyantes. Une réussite. Des villages étudiants, des terrains de sport, des restaurants universitaires avaient complété le projet. Quarante ans plus tard, les bâtiments originels ont bien vieillis, et ceux de la fac de sciences sont en cours de modernisation, et de nombreux instituts, écoles, centres de recherches, se sont construits ces dernières années sur les terrains vides, sans pour autant qu'on perde cette belle sensation d'espace et de verdure. Le tram y est arrivé, bien sûr, des pistes cyclables ont été tracées dont une, entre autres, relie désormais mon quartier au campus, sécurisant de façon fort bienvenue un petit bois, anciennement repère des exhibitionnistes... Les villages étudiants sont également en pleine rénovation, et Bordeaux peut maintenant s'enorgueillir d'un domaine universitaire digne du 21ème siècle.

    Vélo, la reprise

     

    Bref, balade agréable, j'ai roulé à un rythme agréable, et il va falloir que j'installe sur mon smartphone une appli pour mesurer la distance que je parcours quand je roule. J'ai déjà installé un podomètre et je trouve ça bien.

    La prochaine belle journée me verra, je l'espère, du côté de la piste cyclable Pessac-Léognan.


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Lundi 27 Mars 2017 à 13:29

    A Bègles et pour récupérer du vélo pas électrique je conseille un petit restaurant situé à l'intérieur d'une piscine... "Nature et des courgettes" c'est végétarien et intéressant.

     

    Bleck

      • Lundi 27 Mars 2017 à 21:10

        Tiens, c'est vrai, j'en avais entendu parler de ce restau, dans la superbe piscine Art Déco (je suis d'ailleurs passée à côté, hier). Je note, je note !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :