• Une nouvelle année

    Comme grimper l'Everest à cheval sur un swiss-ball.

    C'est l'image que j'ai trouvée, tout à l'heure, en discutant avec elle de ce qui m'attend pour les premiers mois de l'année. Et elle m'a répondu en riant "le swiss-ball, c'est bon pour les abdos !". Ca m'a fait rire aussi et je lui ai répondu qu'en effet, j'étais depuis plusieurs mois en train de muscler les abdos de mes émotions ! 

    "2019, l'année de la meuf" comme me l'a dit Monsieur L'Homme des Cavernes, et je rajoute "et l'année de la teuf" parce qu'il faut toujours voir les choses du bon côté ! 

     

    Une année, on sait comment on la commence, on ne sait jamais comment on la finira, ni même si on la finira, et j'ai eu un pincement au cœur, tout à l'heure, en envoyant un sms à mes parents pour leur souhaiter une bonne année. Je suis allée les voir à la maison de retraite, hier après-midi, et j'ai eu le cœur serré, mon père va mal et l'état de ma mère se dégrade plus vite que je ne l'avais pensé. Nous avons beaucoup parlé de la liquidation de leur appartement, qui va être ma principale occupation et préoccupation des premiers mois de cette nouvelle année, et mon souci sera de préserver les émotions de mes parents, qui assistent à la dissolution de leur histoire, ce qui fige le fait qu'ils soient définitivement en ehpad, et que leur fin approche, et de maintenir les lien avec et entre mes frères et sœur dans un partage dont je ne voudrais pas qu'il soit l'occasion de tensions ou de dissensions entre nous. 

     

    2018 s'est tout de même terminée joyeusement, en tête à tête avec mon fils pour un petit repas tout simple, et improvisé un peu au dernier moment, mais c'est parfois ainsi qu'on passe les meilleurs moments !  J'étais toute seule pour les douze coups de minuit, et pour profiter du feu d'artifice tiré en face de mes fenêtres - vivre dans un quartier "sensible" a des avantages étonnants.

    2019 commence donc, avec la résolution d'aller davantage à la salle de sport - flemme, bon repas et chocolats, j'ai pris deux kilos depuis Noël - mieux tenir les cordons de ma bourse. Pas de voyage prévu cette année, je vais aider mon fils aîné qui est en train d'aménager la cuisine de la maison qu'il a acheté l'an dernier. J'aimerai aussi profiter davantage de ma petite-fille. A quatre mois, c'est désormais un bébé bien éveillé, qui sourit et commence à gazouiller, c'est la vie qui continue et ça fait du bien ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :