• Une journée entre contrariétés et déceptions

    Ca a commencé ce matin, chez mon banquier que j'allais voir pour qu'il contresigne une demande de déblocage de l'argent que j'ai bloqué sur mon plan d'épargne entreprise. Il m'a alors appris que le service immobilier lui a renvoyé mon dossier de demande de prêt, au motif qu'il est mal monté, l'hypothèque n'étant pas adaptée, il fallait y mettre un "privilège de prêteur de deniers" et l'expression est aussi vieillotte qu'opaque pour moi. Bref, il a modifié, et j'ai dû re-signer toutes les pages de l'offre - en espérant ne pas avoir oublié une seule page, sinon ce sera retour à l'envoyeur :-(   Ca m'a un peu agacée, cette histoire, ou plutôt même franchement contrariée : nous sommes le 28 octobre, et compte-tenu des délais d'impression de l'offre de prêt, le délai légal d'acceptation, les délais de traitement du courrier... il est évident maintenant que je ne pourrais pas signer l'achat de mon futur appartement à la date prévue, à savoir le 17 novembre. J'étais d'autant plus contrariée que les vacances répétées de mon gestionnaire de compte ont ralenti l'avancée du dossier :-/ Bref.

    Un recommandé m'attendait à la Poste, que j'ai été cherché - à pied, une heure et demi de marche aller-retour dans la fraîcheur du matin ce fut un vrai bonheur - pour m'annoncer que la société d'assurance de ma banque refuse de m'assurer, au "niveau 1" comme ils me disent, mais qu'ils vont "étudier une autre solution". De fait, j'avais ce soir, dans ma boîte à lettres, un deuxième courrier avec un questionnaire à faire compléter par mon médecin généraliste - mais il était trop tard pour que j'appelle le cabinet médical pour prendre rendez-vous...

    Enfin, comme je passais ce soir dans mon futur quartier, j'ai découvert que la chambre, située à l'ouest, ne bénéficierait pas de la belle lumière du soleil couchant, qui sera cachée par un batiment tout proche. C'est un des points noirs de l'appartement  il est traversant Est/Ouest, quand je l'aurais préféré plein Sud. Mais il a parfois des concessions à faire.

    Ces retards et contrariétés étant, je n'ai pour autant pas passé une mauvaise journée. D'abord, je ne travaillais pas, et j'en ai profité pour faire une petite sieste réparatrice, en plein soleil - je profite encore de l'exposition Sud de mon appartement actuel ! La marche de ce matin, dans la brume et la fraîcheur, m'a fait du bien et, cet après-midi, j'ai été faire une course et j'ai profité du grand beau soleil, puisque nous avons en ce moment un temps magnifique (c'est d'ailleurs la brûlure du soleil sur moi qui m'a éveillée de ma sieste, cet après-midi). Il me tarde d'ailleurs dimanche après-midi, pour aller faire du vélo dans les bois, profiter du beau temps, des couleurs et odeurs automnales. En dépit du contre-temps, je suis passée chez le déménageur confirmer la date prévue et suis allée faire un tour dans une grande enseigne de bricolage regarder les meubles de cuisine et les tapisseries, histoire de rêver un peu. Demain matin, je dois faire un tour à la médiathèque, et mon cadet m'a demander de passer le prendre pour qu'on y aille ensemble, ce qui m'a fait plaisir. Demain après-midi, j'irai faire un tour en ville, histoire de flâner en profitant de ce beau temps...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :