• Une de plus, ter

    Une année qui s'est terminée, une nouvelle qui commence. Je ne suis pas coutumière, ni des bilans, ni des bonnes résolutions, mais il est vrai que mettre les choses par écrit, c'est bien, ce n'est pas pour rien que je tiens ce blog.

    Côté bilan, 2016 a été difficile, voire très difficile, professionnellement. J'en ai bavé, mais ce ne serait pas si grave, si j'avais conservé ma motivation et mon envie d'y aller intactes. La mentalité, le management made in Big Bank m'ont sérieusement refroidie. Mais c'est l'occasion d'un nouveau challenge : comment, vers quoi rebondir et me réorienter ?

    J'avais commencé 2016 dans un appartement, je l'ai fini dans un autre. Même si j'avais repris mes recherches, je ne m'attendais tout de même pas à changer d'appartement aussi rapidement. Et ça, c'est le bon point de 2016 : le projet a été (ou plutôt est toujours, puisque je n'ai pas encore finalisé la vente de mon appartement) long, intense, mais passionnant. Et cela survenant en fin d'année, cela contrebalance le premier semestre assombri par le changement professionnel. Je suis, sur ce coup, plutôt fière de moi.

    Côté bonnes résolutions, ce n'est pas mon truc. J'aimerai améliorer mon caractère, mon humanité, mon humilité, mon empathie, ma tolérance... je suis encore loin de là où je voudrais aller mais il faut dire que j'ai mis la barre plutôt haute, genre, je vise quelque chose entre Mère Térésa et le Dalaï Lama. Au boulot, après avoir, durant des mois, essayé d'être une meilleure collègue, plus compréhensive et plus tolérante vis à vis de ma collègue D., j'ai tout foutu en l'air en quelques minutes, en explosant d'énervement début décembre. Des mois d'efforts réduits à néant, retour à la case départ, je vous le dis, je suis encore très loin de la sainteté ! Par contre s'il y a un objectif que je veux tenir, c'est d'arriver à mieux équilibrer vie pro/vie perso. Même si je déconnecte bien lorsque j'en sors, je trouve que je passe trop de temps au boulot. J'espérais pouvoir passer à temps partiel, mais ma chef parisienne voit ça d'un mauvais oeil, alors j'hésite. Il faut pourtant que cette année, j'arrive à mieux gérer mes horaires et la fatigue due au travail. En fait, s'il y a bien une résolution que j'aimerais prendre et surtout tenir, ce serait, dans un tout autre domaine, de progresser en cuisine, et d'arriver à réduire autant que possible la part de carnée de mon alimentation. Ces derniers mois, j'ai été très sensibilisée à la souffrance animale, aux conditions déplorables d'élevage et d'abattage, ainsi qu'aux méfaits d'une alimentation trop riche en protéines animales. Je voudrais arriver à revoir ma façon de m'alimenter, et ce n'est pas si facile.

    L'année ne fait que commencer, j'ai douze mois devant moi pour arriver à apprendre à concocter un réveillon végétarien !


  • Commentaires

    1
    l'homme des cavernes
    Jeudi 5 Janvier à 00:15

    Bonne résolution 2017: arrêter de fumer.

    Vous ne fumez pas ?

    Ca sera d'autant plus facile à tenir !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :