• RIP

    Comme je venais du centre-ville ce matin, je suis passée sous les fenêtres de mon cadet qui était en train d'ouvrir ses volets. Appel de phares, clignotant, je me suis garée et j'ai ouvert ma vitre : 

    "Coucou ! Tu te lèves ? 

    - oui, et toi, tu fais quoi ? 

    - Bah…. je ramène Papi chez moi…

    - Ah. Désolé !"

    Nous avons échangé un sourire navré, je suis repartie.

    J'ai garé ma voiture, j'ai monté l'escalier, j'ai ouvert ma porte et je suis allée dans la chambre d'amis. J'ai posé l'urne à côté de la photo de mes grands parents.

    RIP Papa.


  • Commentaires

    1
    Isabelle
    Dimanche 28 Juin à 17:41
    Tu as les cendres de ton père chez toi ?! Tu vas les garder ou une dispersion quelque part est-elle prévue ? Moi, ça me ferait tout bizarre, ce genre de chose. C’est un coup à y penser tout le temps, en plus. Bon courage en ces temps plutôt sombres.
      • Mardi 30 Juin à 21:04

        Oui, je te rassure, c'est momentané, le temps que je revoie mes frères et qu'on décide ce que nous en faisons.

        Merci Isabelle :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :