• Quand ça ne va pas, ça me repose

    C'est ce que m'a sorti un type que j'ai croisé, il y a quelques mois, me parlant de ses épisodes dépressifs entre deux phases maniaques. Il est bipolaire et pour en avoir quelques uns autour de moi, je sais que ce n'est pas vraiment facile. La phrase m'a surprise, il était en train d'expliquer qu'il vit ses phases dépressives comme des phases de repos post-manies, comme un repos nécessaire pour son organisme. J'ai trouvé ça bien, d'arriver à positiver un truc aussi moche que la dépression et ça m'a fait réfléchir.

    Je n'en suis pas à la dépression, mas le marasme dans lequel je suis se prolongeant, je me méfie et je me surveille attentivement. Y a-t-il chez moi un fond dépressif, avec des phases qui surviendraient quoi qu'il arrive ? Ou la descente actuelle est-elle juste un contrecoup d'un hiver difficile et d'un printemps pénible et de surcroit gris et frais ? Et dans ces circonstances, mes envies d'aller voir ailleurs, autre appart', autre boulot, sont-elles objectives ou juste une fuite en avant ? Difficile de m'y retrouver, souvent, dans ma tête.

    En tout cas le type il n'avait pas tort : la déprime, c'est vrai, c'est reposant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :