• Prés salés

    J'ai passé la journée d'hier sur le bassin d'Arcachon, à Arès. Arès, ce n'est pas la ville la plus courue. Petite ville, petite plage, petit port ostréicole. En fond de bassin, elle abrite des prés salés, ainsi que des réservoirs à poissons. Le chemin de Compostelle, voie de Soulac, passe par là.

    Je connais peu l'histoire du bassin, et je ne sais donc ni l'origine des réservoirs à poissons

    RESERVOIRS
     
    ni celle des près salés. Les près salés, ce sont des terres inondées à chaque marée, et donc découvertes entre deux, ce qui permet à la végétation de s'y développer. Roseaux, herbes diverses jaillissent du sable, ainsi que quelques pins, rachitiques et ne vivant pas bien longtemps dans cette eau salée.
     
    PRES SALES
     
    Ce n'est donc pas un "bel" endroit, mais c'est un endroit à découvrir, classé réserve naturelle. Hier il faisait très chaud, trop chaud pour les oiseaux, mais je pense qu'en période de migrations on doit pouvoir y observer les migrateurs. C'est tout de même un endroit très particulier, on marche parfois sur du sable très sec, d'autres fois sur du sable très humide, on oublie vite la sensation du temps, on se sent "ailleurs", hors du temps, hors de nos espaces habituels, on n'y croise personne, il n'y a aucun bruit, on ne voit d'autre horizon que les pins au loin, c'est très très étrange. Le soleil tape dur et se réverbère sur le sable, on se croit vite en plein sahara. Le promeneur aura soin de ne pas oublier eau et chapeau !
     
    Le sentier du littoral, qui fait le tour du bassin d'Arcachon, chemine entre les prés salés d'un côté, et les réservoirs à poissons de l'autre. D'un côté une végétation aride, de l'autre un tout autre paysage. Le sentier est bordé de pins, de petits chênes tordus, de buissons épineux, de hautes graminées, de tamaris, parfois colonisés par le chèvrefeuille. Le contraste entre les deux milieux, pourtant côte à côte, est saisissante.
     
    C'est un aspect du bassin moins connu, loin des plages du Cap Ferret, du chic Arcachon et des blondeurs alanguies de la dune du Pyla, mais qui mérite d'être découvert.

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Tonax
    Jeudi 31 Mai 2012 à 00:44
    Quelle magnifique biodiversité !
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Lundi 4 Juin 2012 à 22:02
        Et qui donne envie d'y retourner !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :