• Plongée dans le passé

    Plongée dans le passéIl est là, massif, inaltérable, inamovible, indestructible. "Pourquoi il est là, cet évier ? C'est comme ça, à l'époque, quand on construisait une maison, on mettait un évier à l'extérieur, m'a expliqué ma tante".

    Dans l'angle de la maison, derrière, sous l'érable, l'eau de l'unique robinet était toujours froide, même en plein été, et le béton, glacé, sous mes fesses de petite fille posée sur le rebord, jambes trempant dans l'eau. Ma cousine et moi y passions des heures. Ma mère n'ayant pu s'arrêter de travailler, après ma naissance, c'est ma tante qui m'a gardé, pendant mes trois premières années. J'ai dû en prendre, des bains, dans cet évier, et je me souviens bien du froid sous mes fesses, et de l'eau bien froide, c'est même un de mes plus anciens souvenirs, ce béton, dur et froid, et le soleil bien chaud dardant quelques rayons à travers les branches de l'érable.

    La maison est toujours là, l'évier aussi.

     

     

     

     

     

     

    Le poulailler aussi, au fond du jardin, qui a vu passer quelques générations de fanchettes !

    Plongée dans le passé

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Mai 2016 à 16:07

    Ah les souvenirs d'enfance dans des maisons à la campagne !

    Moi c'était les toilettes à l'extérieur,mais pas au fond du jardin,devant la maison,surtout les nuits d'hivers...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :