• Pau

    Aujourd'hui, j'ai fait des trucs que j'avais jamais fait. J'ai :

    - conduit seule plus de 100 kms

    - utilisé un gps

    - roulé sur autre chose qu'une route plate.

    Et je suis toujours vivante.

    Je crois qu'il est temps que  je grandisse un peu...

    En ce qui concerne la conduite seule, avant de ricanner, regardez autour de vous combien d'hommes acceptent de laisser le volant à leur femme, et ce sans faire de réflexions tout le long du trajet... en ce qui me concerne, ceci explique cela, pour les points un et trois.

    Quand au gps, je n'en voyais pas l'intérêt, mais monsieur m'a prêté le sien, et j'ai trouvé le test assez concluant. Je continuerai toujours à regarder la carte de mon itinéraire avant de partir (regarder une carte, c'est déjà voyager), mais le gps apporte un plus quand on roule seul et qu'on ne peut pas s'arrêter trop souvent pour regarder la carte. Gps muet par contre, je ne supporte pas d'entendre ces trucs se mettre à parler quand on ne s'y attend pas, ça me perturbe plutôt qu'autre chose.

    Sinon, Pau, ben c'est tout droit en descendant, et la route est agréable, tant qu'on n'a pas un camion ou une voiture qui plafonnent à 60 ou 80 devant soi. J'ai tutoyé Aliénor tout du long, Aliénor étant le nom de l'autoroute en cours de construction, qui devrait être ouverte fin 2011, reliant Bordeaux à Pau de façon plus rapide.

    En arrivant à Pau, vu que j'avais prévu large au niveau timing, je suis allée... chez le coiffeur. Ca c'est un truc que j'ai expérimenté l'an dernier en revenant de New-York, je suis allée me faire coiffer pdt l'escale à Paris, dans l'aéroport il y a un petit salon de coiffure qui propose shampoing-coiffage (pas de coupe) sans rendez-vous, et ça fait un bien fou, ça  "lave" la fatigue du voyage. Donc, là, rebelotte, surtout que j'avais peu et mal dormi cette nuit. J'en ai profité pour discuter un peu à propos de Pau.

    Parce que, tant qu'à faire, autant se renseigner un peu sur le coin. J'ai donc "interviewé" trois personnes. Résultat des courses : la première (la coiffeuse) était lilloise, à Pau depuis une dizaine d'années, et en partance pour Toulouse, dont elle vient de tomber amoureuse à l'occasion d'une escale imprévue pour cause de panne automobile. La deuxième personne, un pharmacien, était de Tarbes, et Tarbes et Pau, il faut le savoir, c'est pas le même climat. La dernière personne, sympathique dame tenant un café, arrivait de je ne sais pas où, avait prévu de rester sur Pau quatre-cinq ans, et y était finalement depuis quinze ans. Ce n'est pas encore cette fois-ci que je croiserai un palois pure souche, puisque le drh qui me recevait cet après-midi est bordelais. Les trois premiers s'accordaient sur une chose : à Pau, il pleut. Souvent. Le drh a essayé de me dire qu'il ne pleut pas tant que ça, mais, un mouchoir sous le nez, je ne l'ai pas trouvé convaincant.

    Après, voilà, comme d'habitude, je ne sais pas, il faut que je réfléchisse. J'ai réfléchi tout le long du chemin du retour, me suis demandée ce que  je pourrais bien aller faire à Pau (ah oui, Pau, c'est moche). Ceci dit, en débouchant sur la  rocade bordelaise ce soir, trois files saturées, je me suis aussi demandée pourquoi j'hésitais... Pau, c'est moche, petit, mais même en plein centre ville ce midi, ça circulait...

    Par contre, les Pyrénées... eh zut ! on les voit pas, ces fichues montagnes. Un peu aperçues en arrivant sur Aire sur l'Adour, vite perdues de vue sous... la pluie, et puis finalement, à Pau, le piemont pyrénéen cache la vue des sommets. Ceci dit, je me suis souvenue que les Pyrénées, je ne les aime pas spécialement, je préfère les Alpes.


    Bien sûr, comme d'habitude, j'exagère un peu. A Pau, j'ai quand même vu des trucs intéressants, je pense qu'il doit y avoir qq maisons Art Nouveau, en particulier, et puis le centre-ville historique mérite le détour, avec ses immeubles du XVIIème. Et par contre, tête de linotte, je n'ai même pas pensé à chercher du Jurançon, c'est le comble...

    .


  • Commentaires

    1
    l-homme-des-cavernes
    Jeudi 9 Septembre 2010 à 23:06
    Ne pas revenir avec du jurançon (surtout le sec) de Pau quel manque de...chance
    (Pas de jeux de mots foireux ce soir...)
    2
    Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
    Vendredi 10 Septembre 2010 à 18:09
    ;-)
    Il faudra que je me rattrape, si j'y retourne !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :