• Paris, en vrac et en abécédaire

    A - Arrondissement. Ce n'est pas volontaire, pourtant le résultat est là : chaque fois que je vais à Paris, je loge dans un arrondissement différent. L'occasion, à chaque fois, de découvrir un quartier que je ne connais pas. Cette fois-ci, mon hôtel était dans le 19ème, quartier de la Villette. A la Villette on tranche le lard chantait Dutronc quand j'étais toute petite, aujourd'hui, la Villette, c'est la cité de la musique. Le quartier est populaire, j'ai beaucoup aimé. Je me sens plus à l'aise dans ces quartiers là que dans les beaux quartiers. Comme d'habitude, j'ai profité de mon séjour pour aller voir une expo au musée Galliera, situé dans le 16ème arrondissement, et comme à chaque fois, j'ai détesté le quartier.

    M - Météo : de toute façon à Paris, même en plein mois d'août, la météo c'est toujours la loterie. En cinq jours j'ai eu droit à la chaleur, à la pluie, au vent... cela faisait plusieurs années que je venais à Paris toujours au mois d'août, et c'est certain, mon prochain séjour y sera au mois d'août, il fait trop froid sinon, et Paris sous la pluie, c'est galère...

    O - Oiseaux. Il faut le croire, c'est un oiseau en train de chanter, qui m'a réveillé le premier matin. Ma chambre d'hôtel donnait sur une cour, avec un très bel arbre en fleur, et un oiseau, donc... plus calme que chez moi ! Mes yeux ont par contre moins apprécié le pollen...

    T - Transports. Cinq jours, deux carnets de tickets. J'ai eu l'impression de passer mon temps dans les transports, et pourtant, j'ai également beaucoup, beaucoup, beaucoup marché. Pour varier du métro, j'ai emprunté les bus (très bien le dimanche, à éviter en semaine aux heures de pointe) et le tramway, ce que j'ai beaucoup apprécié.

    T - Touriste. Je revendique et j'assume le fait d'aller à Paris faire du tourisme. Je vais voir la Tour Eiffel, je vais grimper la butte Montmartre, je fais un tour de bâteau-mouche. Et à la prochaine visite, ce sera encore pareil :-)

    A - Architecture. Je m'arrête devant chaque bâtiment, j'ai une collection incroyable de photos de façades parisiennes... Mêmes les modestes façades bellevilloises m'enchantent.

    E - Expo. Au musée Galliera, expo Jeanne Lanvin. Mais quelle drôle d'idée que de présenter des robes sur des tables, à l'horizontal... ca fait vite tas de chiffons. N'empêche, ces tas de chiffons ont un âge qui commence à être respectable, et il y avait de très belles choses. Un peu surprise, toutefois, devant un ourlet un peu vite fait... Mais ravie, comme toujours, car il faut voir "en vrai" ces étoffes, ces broderies, ce patient travail d'ouvrières oubliées...

    F - Fatigue. Je croyais être fatiguée à cause du bruit, du monde, du fait que je marche beaucoup... et j'ai réalisé qu'en fait, je suis fatiguée à Paris car j'ai tous les sens en éveil. Je "scanne" de haut en bas chaque façade, à la recherche du moindre détail architectural, je me retourne sur chaque coin de rue à la recherche des Space Invader et aux curiosités du street-art, sans compter le temps passé sur mon plan à repérer où je suis, d'où je viens et où je vais...

    F - Fourmilière. J'avais oublié. J'ai tranquillement pris le orlyval, puis le RER, à la sortie de l'aéroport, et suis descendue à Gare du Nord, pour prendre mon métro. Et là, je me suis retrouvée dans la fourmilière, les gens qui vont à droite, à gauche, pressés, déterminés, ils savent où ils vont, millions de  petites fourmis industrieuses... j'avais oublié cette énergie, cette foule.... Deux jours plus tard, je fais comme eux, dans le métro je suis ma direction, pressée, déterminée....

    P - Paris/Province. Plus que d'habitude, j'ai senti le fossé entre Paris et la province. Ce n'est pas le même monde. Je me suis posée des questions : cette impression d'intégration entre les gens, les cultures, les religions, que donne Paris, est-ce seulement une illusion ? Dans le quartier où je logeais, il y avait plusieurs crèches et écoles juives. Je ne les aurai pas remarquées, si ce n'était la présence, devant, de militaires armés qu'on ne peut que voir, présence massive et incongrue.

    B - Bar. Dimanche matin, j'ai pris mon petit-déjeuner dans un bar parisien. Un petit bar qui ne payait pas de mine, un client solitaire accoudé au comptoir, le patron à la mine fatiguée, à l'accent parisien, et accueillant. La moleskine des banquettes était fatiguée, les murs recouverts d'articles de journaux à la gloire du PSG. La baguette était toute fraîche....

    F - Fermeture. Mardi, déception, portes closes au Louvre et Beaubourg. J'ai du mal à comprendre ça, cette fermeture hebdomadaire des plus grands musées. Bon, ce n'est pas bien grave non plus, à mon prochain passage ils seront encore là, et je m'organiserai mieux.

    C - Crue. Crue de la Seine. C'est vrai qu'elle me paraissait bien haute. Du coup, pas de bol, trajet du "batobus" écourté. Pourtant c'est bien sympa, de se laisser glisser au rythme du fleuve, entre ces quais de Seine si différents des quais de Garonne.

    F - Fantasme. Celui d'y vivre, dans l'appartement d'une cité HLM des années 30. J'ai une véritable passion pour ces cités, que je trouve magnifiques, avec leur belle architecture, leurs cours intérieures, leurs loges de concierges...


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Lundi 11 Mai 2015 à 09:03
    J'aime beaucoup ton Paris-Vrac... Paris, je le visite comme toi c'est à dire de l'intérieur c'est un luxe et puis comme un authentique touriste assumé, je vois d'ailleurs pas le problême. Le petit déj' sur le moleskine d'un troquet de quartier, les tickets de métro et on y va alors oui c'est fatiguant mais quel bonheur et surtout quel bonheur de reprendre le TGV et de retrouver la douceur de la Gironde... mais Paris tout de même PARIS ! Bleck
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Mardi 12 Mai 2015 à 19:52
        Oui, voilà, PARIS ! :-D J'ai besoin d'y aller, tous les 3 ans à peu près, prendre cette bouffée de poussière de métro et de macadam, et puis partir, pour mieux revenir... (et vice-versa ;-) )
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :