• Parfois, j'aimerai ne pas être moi....

    "J'ai fait la rencontre d'un homme" ais-je dit à mon médecin

    "Ah ! c'est bien, non ?" m'a-t-il répondu.

    Et bien voilà. Spontanément, j'ai failli répondre "non".

    Il a insisté : "c'est mieux, d'être à deux !"

    Eh bien non : pour l'instant, je me considère toujours comme seule. Mais voyons le  bon côté des choses : je suis une célibataire avec une vie sexuelle  ;-)

     

    Retour arrière : le monsieur, la rencontre.

    Après un échange intéressant par mail, puis par tchatte, puis un contact téléphonique agréable, j'ai accepté de rencontrer un monsieur rencontré sur meetic. Un monsieur dont j'ignorais totalement à quoi il pouvait ressembler, puisqu'il n'a pas mis de photo sur son profil. Mais au vu de mes précédentes expériences (trois rendez-vous jusque là, sans suite) je me suis dit que je ne prenais pas bcp de risque, vu l'écart qu'on peut constater entre certaines photos et la réalité...

    Je suis donc arrivée au lieu de rendez-vous, et là, j'ai été abordée par un monsieur très séduisant à défaut d'être beau, très élégant, aussi charmant "en vrai" qu'au téléphone. Nous avons passé un long moment ensemble, puis nous nous sommes séparés, ayant chacun à faire de notre côté, et prenant déjà date pour un nouveau rendez-vous deux jours plus tard. Mais... finalement nous n'avons pas tenu : à peine arrivés chez nous, nous étions de nouveau ensemble au téléphone, et une heure plus tard...

    Ce n'est pas une histoire de coup de foudre, juste une très vive attirance l'un pour l'autre. Il m'a trouvé "pétillante", je l'ai trouvé séduisant, et deux soirées plus tard, il nous a déclaré "sexuellement compatibles". De fait, il y avait longtemps que je n'avais pas éprouvé cela, et c'est plutôt agréable.

    Evidemment, avec moi, rien n'est jamais aussi simple. Le lendemain de ladite soirée, j'ai dû affronter le poids de cinq mille ans de culpabilité judéo-chrétienne ajoutés à  quarante-neuf ans d'éducation "le sexe, c'est pas bien", sans parler du diktat de certaines copines : "on ne couche pas le premier soir.". Finalement, une longue conversation lorsque nous nous sommes revus m'a un peu déculpabilisée - un peu seulement.

    Un peu moins de deux semaines plus tard, que penser ? je ne sais pas. Nous nous sommes vu quatre fois, et le courant passe bien. Nous avons de toute évidence des idées, des goûts  similaires, et il sait être un hôte délicieux.

    Le problème ? le problème, c'est  moi, bien sûr. Déjà, au départ, je ne comprends pas qu'on puisse me trouver attirante. Ni physiquement, ni intellectuellement. Quand on est ni aimé, ni valorisé par ses parents, ça laisse des traces durables. Alors forcément, je me dis que la seule chose qui intéresse le monsieur, c'est ma facilité à me retrouver dans son lit  :-(    Et bien sûr, ça me perturbe, car je ne m'imagine pas pouvoir poursuivre bien longtemps une relation qui ne serait que sexuelle... tout en m'apercevant, après quelques jours, que je ne serai pas capable de supporter le stress que me procurerait une relation sentimentale, puisque sentiments rime pour moi avec angoisses.

    Bref, je pense que je devrais envisager de finir ma vie seule, avec un chat. Et un vibromasseur.

     

    Tout de même : le dîner offert par le monsieur m'a paru encourageant. Je suis arrivée, il n'a pas voulu que je fasse quoique ce soit, juste m'asseoir à une table mise avec goût. La viande, délicieuse, venait de chez un boucher, et il a su la cuisiner avec soin. Je n'ai, bien sûr, pas eu le droit de l'aider à débarrasser... "Ah zut, j'ai oublié de mettre des bougies" a-t-il dit en me rejoignant à table. Qu'à cela ne tienne : il a saisi une télécommande... et les lumières du salon ont baissé d'intensité. Une télécommande pour les lumières, ça m'a scotchée. On ne joue pas dans la même cour. Inutile de dire que j'ai été piocher dans mes économies, le week-end dernier, pour m'acheter en catastrophe deux-trois robes convenables, car le monsieur m'a également invitée au restaurant. Il semble que, s'il tient à me mettre aussi souvent que possible dans son lit, il tienne également à me nourrir !     :-/


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Isabelle
    Samedi 15 Septembre 2012 à 23:47
    Il m\'a l\'air bien, ce gars ! Personnellement, je trouve qu\'il t\'arrive une bonne chose. Le mieux, c\'est sûrement de continuer les relations sans se prendre la tête (si possible). Une relation à la cinquantaine comporte nettement moins d\'enjeux qu\'à vingt ou trente ans.
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Dimanche 16 Septembre 2012 à 13:36
        Merci ! :-)
    2
    l-homme-des-cavernes
    Lundi 17 Septembre 2012 à 13:57

    Et puis un homme qui sait,aussi,cuisiner,cela ne court pas ni les cuisines ni les chambres à coucher de nos jours !

    Profitez-en !

      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Mercredi 19 Septembre 2012 à 21:04
        Je n'irais pas jsq à dire qu'il sait cuisiner. Mais il semble se débrouiller mieux que moi pour nous préparer un dîner improvisé.
    3
    Tonax
    Mardi 18 Septembre 2012 à 00:47
    Une célibataire avec une vie sexuelle, on peut aussi dire une femme indépendante qui a une liaison. ;-)
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Mercredi 19 Septembre 2012 à 21:05
        "une célibataire avec une vie sexuelle", j'aime bien ta formule ! je l'adopte ! :-)
    4
    Tom
    Mardi 18 Septembre 2012 à 16:59
    Moi aussi, il me plaît bien, je suis très content pour toi !
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Mercredi 19 Septembre 2012 à 21:06
        Merci :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :