• On en termine une, on en commence une autre

    Début décembre, comme je voyais deux de mes voisines, célibataires comme moi, je leur ai proposé de fêter la Saint-Sylvestre ensemble. L'une a décliné, déjà prise par ailleurs, et l'autre m'a envoyé quelques jours plus tard un sms pour me proposer "puisque nous étions seules toutes les deux", d'aller à un spectacle et de réveillonner ensemble ensuite. Il s'agissait d'un spectacle reprenant des extraits de comédies musicales connues, pas vraiment ma tasse de thé, mais je me voyais mal répondre "bah en fait je préfère passer ma soirée seule avec mes chats" sans paraitre grossière. La semaine dernière ma voisine m'a renvoyé un sms - il y a des gens qui textotent beaucoup, quand ce serait plus simple de parler - pour me dire qu'une de ses amies étant seule elle aussi, elle lui avait proposé de se joindre à nous pour le réveillon après le spectacle. 

    Je me suis donc retrouvée à l'avant-dernier rang d'une salle de spectacle bondée, entourée de vieux, mais bien élevés, et de moins vieux, mais bruyants et remuants, pour deux heures de strass et de paillettes, et surtout de danse - et heureusement pour moi, j'aime beaucoup la danse. 

    Nous sommes rentrées un peu tardivement, du coup ma voisine a appelé son amie pour lui dire de nous rejoindre directement chez moi, car le but de la soirée était de profiter du feu d'artifice du quartier, il est en effet tiré juste en face de mon appartement, je suis donc aux premières loges.

    L'amie avait porté du foie gras, ma voisine des petits toasts et du Sauternes, par politesse j'ai mangé un peu de foie gras au grand désespoir de ma conscience chagrinée par la souffrance animale, et bu un peu de Sauternes qui m'a rapidement fait mal à la tête, et passé les douze coups de minuit et le feu d'artifice (c'est un des avantages à habiter dans un quartier pauvre, on nous offre un feu d'artifice, la Mairie espérant sans doute que ça dissuadera les djeunes du quartier à vouloir faire flamber les voitures), je me suis passablement ennuyée en écoutant l'amie de la voisine parler de son chien. Je suis décidemment sur la pente savonneuse de la misanthropie - l'an prochain je ne propose rien à personne et je passe mon 31 décembre seule avec mes chattes - et des toasts au tofu.

    Résolution de l'année nouvelle : apprendre à dire non.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :