• Montagnes russes

    Mais j'exagère un peu. Disons qu'après un vendredi plutôt bon, la journée d'hier a été plutôt rude. Rien de particulier, pourtant, n'a marqué ces journées. C'est simplement comme ça, parfois "ça le fait", et parfois non. Vendredi j'avais un moral plutôt bon, j'ai embauché avec le sourire, et mes collègues en ont été contents. La petite jupe à coeurs, le pull un peu moulant sous le perfecto mauve, c'était sympa aussi, et j'ai regretté de ne pas me relancer dans la photo "la tenue du jour". Mais ces derniers temps, j'ai un peu évité mon APN... qui contient des photos que je n'avais pas envie de découvrir...Photos que j'ai trouvées, tout de même ce matin, parce que c'est ainsi, il y a des photos de lui sur ma carte mémoire,  mais je n'ai pas l'intention pour l'instant de les effacer, et ce matin, comme je voulais me remettre à mon blog photo, et bien je me suis mise devant l'ordi et voilà, je tiens le coup.

    Mieux qu'hier, donc. Le temps était moche, c'est vrai, ça a dû jouer. J'avais prévu une rando de 18 kms avec une copine, on l'avait déjà fait l'an dernier, cette Foulée des Vignerons, et on se faisait une joie de la refaire, mais voilà, il faisait froid, on l'a commencée sous la pluie, et nous étions elle et moi moins en forme. Elle apréhende mon départ sur Pau. Elle et moi avons fait connaissance lorsque je suis arrivée ds l'entreprise ds laquelle je bosse, et le courant était passé instantanément, entre elle et moi. On se voit toujours régulièrement, même si on n'est plus dans le même service depuis déjà plusieurs années. C'est rigolo, physiquement on se ressemble un peu, deux petits bouts de femme. Pour le reste... elle vit une vie tranquille, entre son boulot et, surtout, son mari et ses enfants. Elle est d'une stabilité rassurante, un peu plan-plan, mais rassurante. Pourtant elle m'a avoué, il y a qq mois, qu'elle se demande parfois si elle n'est pas passée à côté de sa vie, à se marier jeune, et à consacrer ainsi sa vie aux siens. Je l'ai rassurée en lui disant que, pour des gens comme moi qui ont le sentiment d'avoir tout loupé, savoir qu'il y a des gens comme elle qui réussissent vie de couple et enfants, ça met du baume au coeur. Elle ne prendra jamais le volant pour venir me voir à Pau. Mais j'espère bien revenir un jour sur Bordeaux, et cela me ferait un plaisir immense de pouvoir alors la retrouver.

    Et puis, après la rando, en rentrant, coup de blues. Fatigue, froid, questions existentielles qui reviennent. Mon frère s'est fait faire un tatouage recemment sur l'avant bras, je me suis demandée si je n'allais pas m'en faire faire un moi aussi, "vivre me tue". C'est même pas une question de provocation, non, c'est tout simplement ça, je trouve ça de plus en plus dur, de moins en moins rigolo. Bon, bref.

    Sinon ? j'ai commencé à faire des listes, j'aime bien faire des listes. La liste de ce qu'il faut que j'achète pour mon pot de départ au boulot, la liste de ce qu'il va falloir que j'achète pour mon futur appart à Pau (la cuisine est juste équipée d'un évier !). Il faudrait aussi que je me magne un peu - je  n'ai pas encore pris ma douche, et je n'ai rien à manger pour ce midi ni ce soir, j'aurais pu aller au marché à côté. Mais il faut aussi que je passe un coup de balai dans le studio. Je ne sais pas ce que je fais cet après-midi, je me suis inscrite à une balade au parc floral de Bordeaux, par OVS, j'hésite, j'ai aussi envie d'aller faire du vélo dans Bordeaux - quoique le temps me paraisse un peu froid pour cela. A voir, donc.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :