• Money blues

    "On a vraiment des problèmes de riches" a soupiré Patrick, samedi soir. J'étais invitée chez Pascal, il y avait Sylviane et Laurent, Patrick et Muriel. Patrick est un de mes anciens managers, pas toujours facile de gérer les côtoiements à l'extérieur dans ces cas là, surtout que comme manager, il est très mauvais. Mais sa femme est très sympa, et surtout on évite de parler trop de boulot dans ce genre de soirée. On venait toutefois de parler du versement de la participation aux résultats de l'entreprise, qu'on perçoit ce mois-ci, et puis après la participation il y aura l'intéressement. Oui, des problèmes de riches décidemment, mais on n'est pas tous riches pareil quand même, et ma twingo qui dort dehors depuis douze ans fait triste mine à côté de la porsche toute neuve de Patrick. J'ai pris l'habitude de ce genre d'écarts, et il ne faut pas réduire le bonheur au salaire, le fils de Patrick a eu un cancer il y a deux ans, Pascal a perdu sa femme l'an dernier, quand à Sylviane elle a fait un passage par les restaus du cœurs il y a quelques années à l'occasion d'un divorce particulièrement difficile.

    Bref, on a parlé d'argent mais qu'un petit peu, on a surtout parlé de tout et de rien, des projets de vacances dont on espère qu'ils ne seront pas contrariés par la pandémie, de la retraite qui se profile à l'horizon de certains, de recettes de cuisine parce que les crêpes faites par Sylviane étaient délicieuses, tout comme la quiche de Pascal. Une bonne soirée, tranquille, et ça m'a fait du bien.


  • Commentaires

    1
    Isabelle
    Mardi 15 Mars à 20:55
    Il vaut mieux éviter de se comparer aux autres et aussi de se projeter dans l’avenir car on ne sait pas de quoi demain sera fait. En tout cas, personnellement, je trouve que tu te débrouilles plutôt bien. Continue sur cette voie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :