• Les must-have de la rentrée 2009...

    Je viens de lire sur le site du magazine Elle que les must-have de la rentrée seront, dans l'ordre : les paillettes, les cuissardes, un jean, le manteau XXL, la robe en cuir, le chapeau, les mocassins, la fourrure, le léopard, un tee-shirt imprimé, la veste courte, la marinière.
    Eh bien je suis mal barrée partie. Parce qu'avec mon mètre cinquante, il y a des choses impossibles. Le seul fait de m'imaginer avec des cuissardes et un manteau XXL suffit à me faire hurler de rire : les cuissardes doivent remonter à mi-cuisses, facile, quand au manteau XXL, ça me donnerait un look Naïf, vous savez, le septième nain qui flotte dans une tunique trop grande. En clair j'aurais le look d'une petite fille de six ans essayant les bottes et le manteau de sa maman (ou même de son papa), et si c'est mignon à  six ans, ça le fait déjà beaucoup moins quarante ans plus tard… Donc, dans la liste, les cuissardes et le manteau XXL, je raye.
    Le jean : bon, ça tombe bien, j'en ai un. Et comme désormais toutes les coupes de jeans sont à la mode, taille haute, taille basse, boyfriend jean, avec ou sans revers… bon : dans la liste je peux cocher : le jean.

    Les paillettes, parce que, dixit la journaliste "les filles ça aime bien ce qui brille". J'avoue qu'en ce qui me concerne, c'est vrai. Surtout si ce qui brille est une parure de Van Cleef & Arpels. On peut toujours rêver… La paillette est donc un misérable substitut du diamant pour la prolétaire que je suis, mais je pense que je sacrifierai volontiers à ce diktat là qu'à celui de l'imprimé léopard ! La robe en cuir. S'il y a bien un truc que je fuis, c'est l'étiquette "nettoyage à sec". Je passe tout, absolument tout à la machine à laver, qui est une invention formidable pour la femme. Alors je ne vais pas aller m'em…bêter à aller acheter un truc qui ne passe pas à la machine, et qui oblige à aller courrir régulièrement au pressing. Donc, je raye aussi la robe en cuir.
    Le chapeau. Mais quel chapeau ? Voilà la légende qui illustre la photo du chapeau (style Borsalino) sur le site de Elle : "Pratique pour se protéger de la pluie et des premiers frimas, le chapeau donne également une touche très perso à n’importe quel look. Chapeau avec bijou, 225 €, Misaharada.Chez Franck et Fils."  Euh…. Je vais également rayer le chapeau de la liste. Dommage, car je perds pas mal mes cheveux depuis un certain temps, je crains l'alopécie et je me disais qu'un chapeau, justement, ça pourrait être sympa ET pratique. A moins que H&M nous en livre une version plus accessible…
    Les mocassins : beurk. Définitivement. Perso, j'ai fait mien le crédo de Coco Chanel : "le talon, ça allonge la jambe et ça remonte la fesse." donc, les mocassins : éliminés. De toute façon, en pointure 35, le mocassin ça doit être introuvable.
    La fourrure, le léopard…. La fourrure (synthétique, bien sûr !!!) ça va, j'ai un petit manteau en laine avec un col en fourrure, acheté fin d'hiver dernier, qui fera l'affaire. Le léopard, voilà un mauvais goût féminin qui revient régulièrement…mais ça doit être marrant à détourner, en accessoire. Un sac à main peut-être. A voir… D'ailleurs ça me fait penser à un parapluie imprimé léopard que j'avais acheté il y a deux ans, un jour où je me suis fait surprendre par la pluie en plein shopping. Léopard, parce qu'il n'y avait vraiment que ça de dispo. La semaine suivante, j'arrive au boulot avec, la blonde du service (que j'aime bien du reste) a flashé dessus et m'a demandé si elle pouvait aller acheter le même. Permission accordée, une robe ça aurait été négatif (deux filles avec la même robe quelle horreur. Ca m'est arrivé une fois, je n'ai jamais remis la robe. Si si.). Pas de bol, voilà que le léopard est à la mode, mais le parapluie a rendu l'âme assez vite (à cinq euros le parapluie, fallait pas s'attendre à un miracle non plus).
    Le tee-shirt imprimé : ce que l'article oublie de préciser, c'est que le tee-shirt se porte long cette année. Long, c'est-à-dire que pour moi, le tee-shirt long fait office de robe, et plus précisemment de robe-sac. A voir quand même, j'ai aperçu qq imprimés sympas…
    La veste courte : de ce côté-là, tout va bien, j'avais acheté l'hiver dernier deux petits blousons courts en simili-cuir (lavage machine, à froid, mais possible !) qui seront parfaits.

    La marinière. S'il y a bien un truc que je ne supporte pas c'est la marinière à rayures. C'est moche. D'accord, c'est à la mode, sur Inès de la Fressange c'est du dernier chic, mais c'est moche. A moins que… une marinière à paillettes peut-être…. ? Tiens, c'est pas bête comme idée.Bref : dans la liste des must-have, je raye : mocassins, manteau XXL, robe en cuir, marinière, je retiens la veste courte, les paillettes, pour le reste, on verra…


    De toute façon, il faut que je sois raisonnable : fin octobre, si la grippe ne ferme pas les frontières, c'est shopping à New-York. Numéro 1 m'a annoncé son intention de prendre deux valises, une pleine et une vide, à remplir là-bas justement… Il m'a dit également qu'il compte sur moi pour réviser mon anglais, en priorisant le vocabulaire essentiel (tailles, couleurs…). L'idée de la valise vide n'est pas mauvaise, on va donc en prendre une très grande.


    Donc : zéro dépenses d'ici-là. En attendant de voir si, à New-York City, c'est aussi la mode des paillettes, du tee-shirt imprimé, du chapeau, et de l'imprimé léopard….


    Et à propos de mode, de paillettes et de babioles, voici mon dernier coup de cœur, THE bracelet, déniché dans une petite boutique juste en sortant… du cinéma ! Je n'ai pas hésité longtemps…


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :