• Le week-end, en vrac et en alphabet

    S - Samedi. Il y avait bien longtemps que je n'avais pas eu de semaine "de deux samedis". Et j'avais bien besoin de ce vendredi, aller chez le médecin, emmener la voiture au garage pour vérifier les plaquettes (total, j'ai récupéré une voiture passée au lavage et à l'aspirateur intérieur, génial !), aller chez le coiffeur. Et hier en me levant, c'était encore samedi, et ça m'a fait du bien.

    F - Fatigue. Parce que ces derniers mois ont été éprouvants, lutter contre la dépression et le mal-être, ça fatigue physiquement, et nerveusement, et puis je commence la formation dans mon nouveau service, là aussi ça me met une pression nerveuse qui me fatigue. Du coup, ce week-end, je ne suis pas sortie (mise à part vendredi soir, un restau avec une copine), hier soir je me suis couchée très tôt et je me suis levée très tard, j'ai fait un tour de cadran (hélas interrompu par une insomnie en milieu de nuit) et ce matin, j'étais reposée. La balade en vélo cet après-midi, au grand air, m'a également fait bcp de bien (sauf au dos, mais ce n'est pas grave). J'avais bien besoin de ce week-end, sans horaires, à mon rythme, avec beaucoup de sommeil.

    S - Sommeil. Et insomnie. Et les idées qui tournent, et retournent, sans réponse.

    P - Printemps. C'est le printemps. Les vols de grues se succèdent dans le ciel, et hier, c'est le bruit caractéristique des... canadairs (toujours par deux) qui m'a fait lever la tête ! Pas de doute, l'hiver est fini ;-)  Je suis partie faire du vélo, cet après-midi, en laissant les fenêtre et baie vitrée ouvertes.

    A - Allergie. Ceci dit, un léger mal de tête alors que je faisais du vélo cet après-midi, m'a rappelé que certaines années, je suis allergique aux pollens printaniers. Et les prunus sont déjà bien en fleurs...

    A - Angoisse. Je n'en n'avais plus depuis deux semaines (disparition soudaine, incompréhensible, mais appréciée) et puis voilà qu'hier matin, paf ! et au moment de faire les courses, bien sûr. Pas grave, je fais avec maintenant, de toute façon mon psy et moi on n'est pas d'accord à ce sujet, d'ailleurs, mon psy... :-/ 

    C - Courses, ça ne m'a pas empêché de faire mes courses et exceptionnellement (depuis deux mois, je scrute à la loupe mes dépenses pour mieux comprendre pourquoi je suis toujours fauchée) je me suis accordée un plaisir luxueux, le dernier CD de Ben Harper, en duo avec Charlie Musselwhite (bon, je précise, 14 euros le cd, c'était pas non plus déraisonnable). J'ai en effet rapidement calculé que ce mois-ci, je ne vais pas acheter de croquettes pour la chatte (mon ex-mari m'a donné un paquet, tout neuf, de 5 kgs de croquettes achetées pour Joséphine, la chatte de mon fils aîné, qui est morte la semaine dernière). Pas de croquettes à acheter = 1 cd, et mon budget reste dans les clous. Dans la galerie marchande, en sortant, la musique d'ambiance c'était Dire Straits, Private Investigations, et ça tombait bien, j'en avait le cd dans la voiture. Un de leurs meilleurs morceaux.

    R - Rugby. Bordeaux Bègles Vs Agen, hier en fin d'après-midi. Résultat : tramways bondés, pleins à craquer, en rentrant du ciné. J'ai réussi à me faufiler, mais au bout de 5 minutes, serrée entre des supporters dont certains sentaient déjà la bière, j'ai renoncé : je suis descendue du tram, et j'ai préféré marcher, et récupérer le tram à l'arrêt après celui du stade. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'estomac un peu trop sensible en ce moment, ça devient galère quand je prend le tram le samedi, manquerait plus que je ne puisse plus aller au cinéma  :-( 

    C - Cinéma. Après Wadjda, la semaine dernière (à voir absolument), le film d'hier c'était Syngué Sabour, à voir absolument. Non, je n'irai pas voir Die Hard 5.

    O - Oiseaux. Pendant que je prenais mon petit-déjeuner (pour l'instant encore à l'intérieur), ce matin, les oiseaux prenaient le leur, en face de moi, sur le rebord de la terrasse. J'ai bien observé : il y a les pies, les plus grosses mais les plus craintives, et puis les merles, qui cohabitent avec les moineaux, et puis un étourneau, et puis un rouge-gorge, un couple de mesanges charbonnières, et un couple de mésanges bleues. Dans l'espace vert sur lequel donne ma terrasse, il y a aussi des tourterelles, mais qui ne viennent pas manger le pain que je mets, de même que les pigeons (il y en a heureusement peu). Il y a aussi un couple de geais, très beaux, mais qui ne s'approchent pas non plus des appartements.

    F - Fin. Fin du week-end, l'appartement est propre, aéré, la table est ornée d'un bouquet de jonquilles, et demain matin, je ne commence qu'à 10 heures. Tout va bien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :