• Le quotidien, décidemment trop rempli pour moi

    Ma mère est hospitalisée, en ce moment, pour un bilan relatif à la maladie de Parkinson et son état de confusion mentale. C'est donc un peu plus compliqué pour aller la voir, car si l'ehpad n'est pas loin de chez moi, le CHU est en plein Bordeaux, et le stationnement rare et cher. Pas possible d'y aller ce week-end, je n'avais pas le temps, j'ai donc décidé d'y aller ce soir, j'ai quitté le boulot un peu plus tôt, j'ai laissé la voiture à proximité d'une station de tram sur la ligne qui dessert l'hôpital, et j'ai pris le tram pour quelques stations, c'est bien pratique. 

    Contre toute attente, et surtout contrairement à ce que m'en avait dit mon père, qui était allé la voir samedi, j'ai trouvé ma mère en pleine forme, pour autant que sa maladie le lui permette bien sûr, mais en tout cas sur ses deux jambes, et avec un moral tout à fait correct, et dans un état mental relativement clair. Il faut dire que le CHU vient de lui mettre en place un traitement destiné à améliorer l'état confusionnel dans lequel elle est trop souvent depuis sa chute de décembre. J'ai donc passé un bon moment avec elle, nous avons regardé la magnifique vue qu'elle a depuis sa chambre située au 10ème étage vue imprenable sur une partie de Bordeaux, je lui ai mis du vernis à ongle pour lui faire plaisir. Quand je l'ai quittée elle n'a pas montré de tristesse, ce qui m'a fait plaisir aussi, elle s'accommode donc plutôt bien de cette hospitalisation.

    De retour de l'hôpital, je suis passée chez mon fils cadet, puisqu'il a maintenant son propre appartement (un studio, mais c'est déjà un début) pour lui prêter ma carte bleue - il a encore un gros achat à faire chez Ikéa et je n'ai pas le temps d'aller avec lui. Il était en plein montage de meubles, et était très content de me montrer ses achats de samedi, des meubles, un tapis, deux lampes, un grand miroir, une grande plante verte et un petit bonsaï. Il est en effet parti dans l'idée de se faire une décoration assez minimaliste, un peu zen. Ca me plait bien de voir qu'il s'intéresse à la déco, et j'espère qu'avec un tel parti pris il sera d'autant plus attentif à ce que son intérieur reste propre et rangé ! Son studio est situé dans une rue calme - depuis combien de temps n'avais-je pas "entendu" un tel calme !!! et depuis sa très grande fenêtre il a une vue splendide sur des maisons anciennes.

    Je suis rentrée tard chez moi, une fois de plus, et je n'en peux plus d'un tel rythme. Je n'ai pas allumé la télé, j'ai mis la radio - FIP - et me suis installée sur mon canapé pour souffler un peu, avec une tisane. Il fait gris, il fait frais, j'espère donc que le quartier sera un peu plus calme ce soir, et que je pourrais m'endormir sans les cris et braillements des gosses dans l'aire de jeux de l'autre côté de la rue.


  • Commentaires

    1
    Isabelle
    Mercredi 13 Juin à 15:28

    Si ton fils aime ce qui est zen, il doit également aimer ce qui est japonais. Du coup, tu pourrais lui offrir le livre «  La magie du rangement » de la japonaise Marie Kondo (un best-seller mondial) afin que son intérieur ne soit jamais trop encombré. Bonne continuation !

      • Mercredi 13 Juin à 21:11

        Je ne suis pas sûre qu'il adhère bcp à la façon dont Marie Kondo voit les choses, et qu'il aime ses chaussures au point de les remercier ;-)  A ce sujet, j'ai trouvé un excellent bouquin du même genre, "Ranger, une pratique Zen", écrit par un moine bouddhiste japonais. Je l'ai lu, et relu, avec beaucoup d'intérêt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :