• Le pourquoi du comment

    J'ai la bougeotte, c'est bien connu, et cela faisait un certain temps que je regardais les petites annonces immobilières, tant pour me tenir au courant du marché, que pour chercher un nouvel appartement, plus près de Pessac. Mais changer d'appartement, ça voulait dire vendre le mien, passer par un prêt relais, m'imaginer refaire des cartons une énième fois...

    Mais quand je suis rentrée des quelques jours passés chez ma cousine, dans les Alpes, et que j'ai découvert mon nouveau vis-à-vis, le talus de la voie ferrée sans les arbres... le bruit de l'avenue est déjà pénible, mais le fait de perdre la vue sur les arbres, les chants des oiseaux, et le petit écureuil bondissant par dessus la voie ferrée pour grimper dans les arbres... j'avais le coeur gros. Du coup, le soir même, je me suis connectée sur le Bon Coin et, va savoir pourquoi, j'ai élargi mon critère prix. Et là, je suis tombée sur cette annonce d'un organisme de logement social, mettant en vente un appartement, avec une mention qui a de suite attiré mon attention : "pas de frais de notaire".

    Pas de frais de notaire, ça veut dire reporter l'argent que je réservais pour les frais de notaire, en apport personnel me permettant de baisser le montant à emprunter. Et là, bingo, l'appartement revenait dans une fourchette de prix accessible pour moi.

    Ca a été très vite : j'ai appelé l'organisme le lendemain matin, une dame m'a donné un rendez-vous pour visiter l'appartement l'après-midi même. Il se trouve que j'avais justement rendez-vous avec mon banquier le lendemain, justement pour savoir à combien je pouvais prétendre si je partais sur un nouveau projet, du coup, j'y suis arrivée avec les élements relatifs à cet appartement. Mon banquier m'a confirmé son accord de principe, du coup, j'ai immédiatement appelé l'organisme qui vendait l'appartement, et, comme j'étais la première à dire que je voulais acheter cet appartement, et bien je l'ai eu. La suite, signature du compromis, mise en vente de mon appartement, tout s'est enchaîné assez rapidement...

    Alors, cet appartement, qu'est-ce qu'il a ?

    Ce qu'il a en plus : le montage financier. L'appartement est un appartement du parc de logements sociaux, il faut savoir que les organismes de logements sociaux mettent régulièrement en vente certains de leurs biens, et que les prix peuvent être attractifs, et sont assortis de conditions préférentielles : prise en charge des frais de notaire et d'hypothèque par l'organisme vendeur, et, parfois aussi, et là c'est le cas, remise en état d'une partie de l'appartement par l'organisme qui le vend. Il me reste, certes, certains travaux à faire, et en particulier la cuisine à aménager entièrement et la salle de bain à revoir, mais de toute façon, c'était quasiment le cas de tous les appartements que je pouvais trouver, étant donné mon petit budget. Outre le fait qu'il soit situé à Pessac - je suis très attachée à ma ville de naissance - il est également d'une belle superficie, et je gagne une chambre supplémentaire.

    Ce qu'il a en moins : le quartier. Je quitte une belle adresse, un code postal plutôt chic, pour partir dans un quartier qui fait tordre le nez à la plupart des gens. Pour tout dire : je fais en ce moment mes courses dans un petit Intermarché aux rayons bien achalandés, champagne Mumm à 25 euros la bouteille. Fini l'Intermarché, place au Leader Price parcouru par des fatima en voile intégral... Oui, mais bon, il faut faire de choix dans la vie. Du reste, quartier chic ou pas, quand je vais à l'Intermarché le trottoir est ponctué de crottes de chiens, alors que le quartier populaire est, lui, régulièrement nettoyé par les agents d'entretien de l'organisme HLM. Dans les "moins", il y a également l'étage, un deuxième étage sans ascenseur, et si ça ne me dérange pas de grimper deux étages en temps normal, je sais que ce sera un peu plus difficile lorsque je voudrais le faire avec les courses hebdomadaires à bout de bras. Et si par ailleurs, le quartier est bien desservi par le tram, la proximité immédiate du centre ville (avec le bus en bas de chez moi, je mets tout juste vingt minutes pour arriver à l'Utopia, le samedi !) me manquera.

    Pas d'écureuils en vue dans ce nouvel appartement, hélas, mais la vue sur les arbres - et sur les tours de 18 étages aussi ! et pas vraiment de vis à vis. Je perds ma belle exposition plein sud pour une exposition traversante est/ouest, mais je gagne quelque chose que j'apprécie beaucoup : chaque pièce a un balcon, pas très large mais balcon tout de même, et les murs donnant sur ces balcons sont entièrement vitrés ! Je fantasme déjà sur ma future chambre (euh... 14m² !!!), avec son mur-baie vitrée, donnant sur un balcon sur lequel je mettrais mon pied de bambou et mon mini bassin. A chacun son mauvais goût, je rêve d'une lanterne japonaise, ambiance zen garantie... Cerise sur le gâteau, au rez-de-chaussée, juste à l'aplomb de l'appartement, il y a... la médiathèque du quartier. Elle est pas belle la vie ? Bon, juste en face, il y a la salle de prière islamique, j'aurais préféré une église, autre temps, autres moeurs... Côté bruits de circulation, ce qui est le gros point noir de mon appartement actuel, cela devrait être un peu mieux dans le prochain : s'il est situé à 100 mètres à vol d'oiseau de l'autoroute, ce qui donne un ronflement perpétuel en arrière-fond, l'appartement donne sur deux rues tranquilles. Je ne me leurre pas : le quartier étant ce qu'il est, il me faudra supporter le bruit des grosses cylindrées et des scooters débridés des jeunes, mais, pour autant que j'ai pu voir à chaque fois que j'y passe (j'y suis passée régulièrement ces dernières semaines pour me rendre compte du bruit) cela n'a rien à voir avec la circulation intense que je subis actuellement.

    Donc, voilà. Je suis très impatiente d'y être - même si je suis un peu inquiète d'aller vivre dans un quartier que je n'ai jamais beaucoup aimé. Ou devrais-je plutôt dire que je suis un peu inquiète, mais surtout très impatiente ? :-)


  • Commentaires

    1
    Loïc
    Dimanche 25 Septembre 2016 à 21:27

    T'as changé combien de logement, disons en... 10 ans ?

      • Lundi 26 Septembre 2016 à 21:16

        Et bien justement, je vais demander une "remise fidélité" aux déménageurs ! Ce sera en effet la quatrième fois qu'ils déménageront mes cartons, depuis 2009 :-)

    2
    Bleck
    Mardi 27 Septembre 2016 à 10:19

    Tu prends des décisions rapide de celles que l'on appelle coup de coeur, c'est bien. Nous avons habité nous aussi à Pessac Saige, c'était notre premier achat une petite maison mitoyenne juste face à la rocade, au coin de la rue il y avait une école maternelle voilà 28 ans la directrice nous avait dit qu'il y avait 32 nationalités d'origine et l'école était parfaite coincée entre la clinique et la rocade parfaite, la première nuit on a pleuré à cause de la rocade et on l'a revendue dès la première visite sans aucun souci... bon emménagement.

     

    Bleck

      • Mardi 27 Septembre 2016 à 20:35

        Eh bien je vais habiter le bâtiment le plus proche de la maternelle ! A "quelques" années près, on n'est pas passés loin l'un de l'autre ;-) J'espère que le nouveau mur anti-bruit sera efficace ! Tu sais qu'Andernos, j'y ai pensé aussi, il y a quelques semaines, un jour où j'ai réalisé qu'il n'y a pas très long entre le port et mon boulot !? mais je n'ai pas vraiment creusé l'idée, persuadée, peut-être à tort, que les prix doivent y être au-dessus de mon budget. Un de ces jours tout de même, peut-être, car c'est une petite ville que j'aime beaucoup. Mon prochain déménagement, peut-être !?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :