• Le miracle du matin

    J'en ai entendu parler il y a quelques années, sans chercher à me renseigner plus que ça, en me disant "me lever plus tôt ? mais c'est juste impossible". 

    Finalement, j'y suis venue peu à peu, parce que j'en avais marre de louper ce que j'ai toujours considéré comme le plus beau moment de la journée, celui du lever du soleil, des oiseaux qui chantent dans le silence du petit matin, de la fraîcheur qui petille...

    Ca doit bien faire trois ans maintenant que le réveil sonne tôt, six heures en semaine et sept heures le Week-end, j'avoue que c'est parfois difficile, quand je suis fatiguée je n'entends pas toujours le réveil, mais je ne regrette pas ce nouveau rythme, réveil matinal et sieste le dimanche après-midi, parce que je ne suis pas et ne serai jamais une petite dormeuse.

    En tombant aujourd'hui, par hasard, sur cet article, et puis sur celui-là, j'ai compris qu'en fait derrière cette histoire de réveil matinal, de "miracle du matin", c'est un truc d'américain, de libéral, un truc pour être encore plus performant, encore plus gagnant. And the winner is...

    Bah moi c'est pas mon truc. Mon truc c'est de profiter. De profiter du lever du soleil - ce matin une magnifique boule rouge - du chant des oiseaux dans le quartier enfin calme, du câlin du matin avec Loukoum. J'en profite aussi parfois pour faire un peu de ménage, pour avoir le plaisir de rentrer le soir dans un appartement tout propre, parfois aussi pour faire des mots croisés, regarder facebook, prendre des photos des tours embrumées, ou illuminées par le soleil, selon la saison, bref, je vis. Oui, idéalement j'aimerai chausser mes baskets et filer faire trois tours du quartier, c'est mon american dream à moi. Et, de fait, l'an dernier je me suis levée tous les mercredis, durant six mois ! pour filer à la salle de sport. J'ai laissé tomber parce que c'était tout de même contraignant, me lever dès la sonnerie du réveil, me presser pour aller à la salle de sport, me presser en faisant mon sport, me presser en prenant douche et petit-déjeuner ensuite puisqu'il fallait que j'aille travailler…  Et puis la séance de sport au lever, à jeun, c'est un peu plus difficile. Mais il n'est pas dit que je ne retenterais pas l'expérience un jour….

    Bref, le matin, je vis, et j'apprécie de vivre avant d'aller au boulot, parce que métro boulot dodo, je connais et c'est déprimant. 

    Alors oui, le miracle du matin, c'est le soleil qui se lève, les oiseaux qui chantent, et Loukoum qui ronronne...

     


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Mardi 26 Mars à 07:43

    Tout pareil, l'idée du boulot et du tour de quartier en baskets en moins.

     

    Bleck

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :