• Le bois du Burck

    Pas le bois du beurck ;-)  Le nom est bizarre, je n'en connais pas l'éthymologie. C'est, comme souvent dans la banlieue bordelaise, le nom d'une propriété, autour d'un château. Pas un château médiéval, une belle maison, une "folie" comme on dit en région parisienne, édifiée au XIXème siècle par une famille bordelaise fortunée. Un château, et, tout autour, des bois, des près, parfois de vignes.

    Le château du Burck existe toujours, il n'est plus habité et je ne sais en quoi il a été reconvertit. Ses abords immédiats ont été lotis, et, je dirais, bien mal lotis. Des immeubles des années 60, vieillissants, quelques maisons bon marché - mais dont certaines viennent d'être particulièrement bien rénovées, ce qui est plutôt bon signe Et il ya le bois, le bois du Burck, rendez-vous incontournables des joggeurs des alentours. Un grand et beau bois, qui parait encore sauvage, aux essences variées, des feuillus, des pins, bordé d'un côté par le Peugue, ruisseau qui marque la limite entre Pessac et Mérignac, et, de l'autre, par les vignes du château - encore un - Pique-Caillou.

    J'aime le bois du Burck, j'y vais très fréquemment, à vélo. Il est vaste, et de multiples sentiers le traversent en tous sens, ce qui évite la monotonie. Le bruit de la circulation n'est jamais très loiin, difficile de s'imaginer qu'on est au fin fond d'un bois loin de toute civilisation, mais on peut facilement y trouver un banc isolé, et y passer un long moment sans voir personne, en écoutant les bruits alentours : le vent dans les sommets des pins, les chants d'oiseaux, les bruits des insectes, le son sec des glands tombant par terre.

    J'ai passé un agréable moment, en fin de matinée. J'avais trouvé un banc en plein soleil, j'en ai éprouvé la chaleur sur la peau de mes jambes nues, j'ai regardé le soleil à tarvers les feuilles, j'ai écouté les bruits environnants.

    burck

     

    Avant de partir, j'avais lavé et étendu mes draps, en plein soleil. Ce soir j'ai refait mon lit avec mes draps sentant bon le soleil, il me tarde de m'y coucher...


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Mardi 4 Août 2015 à 09:19
    "particulièrement bien rénovées" Comme tu as raison et comme j'aime cette idée de reprendre une maison absolument quelconque d'y investir des sous (beaucoup de sous tant qu'à faire...) et d'en faire un spot à Bobo (le terme de Bobo n'est absolument pas péjoratif à mon sens...) plutôt que d'acheter un énième terrain dans un énième lotissement à je ne sais combien de distance de notre bonne vieille ville de Bordeaux et par là même pourrir un peu plus l'environnement. (l'autre jour nous avons acheté un petit bouquin : "Sociologie de Bordeaux" on nous confirme ou bien on y apprend pas mal de choses intéressantes.) Bleck
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Mardi 4 Août 2015 à 20:18
        Habiter à Bordeaux, vaste sujet. Contre la densification urbaine, je suis, à contre-courant, pour les villes à la campagne ;-) Je n'avais pas entendu parler de cette Sociologie de Bordeaux, j'ai été faire un tour sur le net et ça me parait intéressant, je vais contacter mon libraire préféré (je crois que tu connais La Mauvaise Réputation) pour le lire, merci du tuyau !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :