• La rando des vacances

    Je n'avais jamais osé le faire, mais j'en avais tellement envie, alors je me suis lancée. Depuis le temps que je l'avais, ce petit guide de randonnées en Gironde ! Au lieu de suivre un groupe, comme je l'avais toujours fait, j'ai appelé une copine et lui ai proposé de partir à la découverte d'un des parcours, dans l'Entre-deux-mers.

    Nous sommes parties du parking de l'abbaye de la Sauve-Majeur, guide en main, attentives à bien repérer les balises vertes, pour un parcours de deux heures. Petits chemins creux, champs de blés aux reflets bleu-vert, vignes, sous-bois... le parcours s'est révélé aussi diversifié que splendide. Une des plus belles rando que j'ai faites. Avec un passage acrobatique le long d'un ruisselet, le chemin se confondant avec le ruisselet lui-même, il a fallu s'accrocher aux branches autour de nous, mais c'était assez drôle. Nous avons vus des chevaux, entendus des coucous, et vu s'envoler un magnifique couple de faisans que notre arrivée a dérangé. Le temps était  parfait, ni trop frais ni trop chaud et de superbes cumulus passaient au-dessus de nous, à l'unisson du spectacle que nous offrait ce coin de l'Entre-deux-mers. J'affectionne particulièrement cette région, valonnée, à la terre riche et fertile qui permet une grande diversité de paysage.

    rando_la_sauve4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    rando_la_sauve2
     
    rando_la_sauve3
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    Nous n'avions, hélas, pas le temps de finir la randonnée par la visite de l'abbaye, nous avons donc décidé que nous referions cette rando à l'automne, quand la lumière chaude viendra illuminer les murs millénaires, érigés par les bénédictins au dessus de la grande forêt, la silva major, qui a donné son nom à l'endroit.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :