• La notule du premier dimanche de l'Avent

    L'Avent, c'est important. Chaque année je fais une composition faite de quatre bougies, que j'allume l'une après l'autre chaque dimanche de décembre. C'est une vieille tradition familiale qui me vient de ma mère, même si je n'ai plus vraiment le souvenir de ma mère le faisant. Et je suis bien la dernière à le faire. Qu'importe, pour moi c'est important. La composition de cette année - je fais une composition différente chaque année - est dans un plat de porcelaine, rempli de mousse cueillie hier sous la pluie, les quatre petites bougies sont vermillon, et une petite boule grise en orne le centre.

    La notule du premier dimanche de l'Avent

    Les semaines passent donc, les années aussi, nous avons fêté la semaine dernière les soixante ans de mon ex-mari, et j'ai eu le plaisir d'y retrouver mon ex belle-soeur avec laquelle je me suis toujours bien entendue, et j'ai passé une partie de la journée avec ma petite-fille sur les genoux. Ma petite-fille qui marche, désormais.

    Semaines chargées en ce moment, entre le sport, les cours d'anglais, un peu de kiné, un repas chez une amie,... je suis toujours occupée. Et cette semaine a commencé sur les chapeaux de roues avec deux jours de réunion avec des collègues parisiens descendus pour l'occasion, nous sommes sortis de réunion lundi à 19 h 15, juste pour embrayer sur une soirée au restaurant avec les mêmes. Une soirée très drôle au demeurant, ma manager ayant décidé de nous faire jouer à un jeu (Blanc manger coco) pour détendre un peu l'atmosphère - qui est parfois un peu tendue entre nos collègues parisiens et nous. Je suis rentrée tard, il fallait remettre ça le lendemain, et mercredi je me suis levée dans un drôle d'état, la tête qui tournait et l'estomac bizarre. Rien de plus, mais suffisamment pour que je rentre plus tôt mercredi, et que je me mette au lit pour une nuit de presque 14 heures. Heureusement que je ne bossais pas vendredi.

    Madame rêve, et j'ai fait un rêve étrange dans la nuit de jeudi. Déjà, il est assez rare que j'ai conscience que je rêve, et encore plus que je m'en souvienne au réveil. Mais cette fois-ci mon cerveau m'a offert un rêve en technicolor et avec effets spéciaux, et j'ai été bluffée par sa (ma ?) capacité à créer une fiction certes fantastique mais tout à fait cohérente.

    Après quelques jours de repos - j'ai préféré annuler mon cours de yoga d'hier matin - j'ai retrouvé le chemin de la salle de sport ce matin, pour mon plus grand plaisir, même si je me sens encore un peu fatiguée. Ma nièce est revenue ce soir, pour un séjour de trois semaines, et il me tarde déjà que ce soit fini - je suis définitivement une grande solitaire.

     


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Lundi 2 Décembre 2019 à 07:01

    "Blanc manger coco" en jeu d'intégration post-professionnel, c'est couillu.

     

    Bleck

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :