• La notule du dimanche soir

    Je t'assure que j'ai eu des envies de meurtre, à quatre heures ce matin, quand mon voisin musulman et ses copains se sont mis à discuter fort bruyamment sous les fenêtres de la résidence. Et non je ne me suis pas levée pour les engueuler, je me méfie des réactions du gens du quartier, ma voiture a déjà quelques rayures qui me suffisent. J'ai juste prié Dieu de faire bruler dans les flammes de l'enfer ces chiens d'infidèles, on se soulage comme on peut.

    Ca m'a quand même gâchée une partie de mon dimanche, je suis déjà largement assez fatiguée en ce moment sans devoir en rajouter avec des nuits difficiles. Ca et les poubelles dégueulasses parce que les bonnes femmes qui cuisinent pour le repas du soir, en face dans la salle municipale - squattant ladite salle pour le mois complet - ne daignent pas utiliser de poches poubelles et balancent les restes des repas directement dans la poubelle, et tant pis pour le trottoir alentour. Bref, le bruit et l'odeur, c'est une réalité, vivre dans un quartier multiculturel a des avantages et des inconvénients aussi.

    Bon sinon, c'est le marasme côté humeur, je surveille ça de près. Mon boulot me gonfle, mon quartier me gonfle, j'ai des envies de changements, des envies d'ailleurs… mais chez moi, c'est récurrent. De toute façon changer de boulot, pas possible pour l'instant, du reste en ce qui concerne le boulot ce qu'il me faut c'est la retraite point barre, quand à changer de quartier le problème c'est que ce n'est pas possible. J'ai en effet mis la barre très haut avec mon appartement actuel : il est très grand, très bien, très pratique. Mieux, ce serait difficile, ou alors une petite maison mais ça, ça n'est absolument pas possible au vu des prix de l'immobilier désormais. Même en revendant mon appartement avec une gentille plus-value, je pourrais à peine m'acheter un T2 ailleurs ! Le plus raisonnable serait d'avancer dans le projet qui me trotte en ce moment à l'esprit, à savoir installer une verrière d'atelier sur le mur entre la cuisine et le salon, oui je sais c'est à la mode et on voit ça partout, sauf que justement je trouve ça joli et que ça donnerait un coup de jeune à un appartement qui, même remis à neuf, a quand même un aménagement intérieur qui date des années 70.

    Ce soir, un rayon de soleil a égayé une journée qui aura été bien grise et bien humide, et finalement, le ramadan, ça ne dure qu'un mois, et si le quartier est trop bruyant le soir, et parfois la nuit, entendre les oiseaux le matin quand il est calme est bien appréciable.

    Apéritif dinatoire, hier soir avec mes fils et mon ex-mari, pour fêter mon anniversaire. Soirée agréable, j'avais fait un tiramisu pour l'occasion et il était très bon. Mon secret : pas d'Amaretto, mais du Bailey, je préfère. J'ai bien profité de ma petite-fille, qui est de plus en plus adorable, et toujours aussi souriante :-) Et une potée fleurie, faite d'un mélange de Million-bells de différents rose, est venue agrémenter mon balcon pour mon plus grand plaisir ! 

    Et sinon, quoi d'autre ? ben la seule chose dont j'ai envie en ce moment, c'est de faire du sport. Outre la séance hebdomadaire de yoga, qui m'est devenue indispensable, je vais maintenant à la salle de sport deux à trois fois par semaine, et ce matin j'ai bravé l'humidité ambiante pour une balade à vélo qui a été bien agréable. 

    La notule du dimanche soir


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Lundi 20 Mai à 10:02

    Quel avantage y a-t-il à habiter un quartier multi-culturel ?

     

    (ce qui est incroyable c'est que le fait de poser cette question peut être interprété comme réactionnaire)

     

    Bleck

      • Dimanche 26 Mai à 22:12

        Oui, je te l'accorde bien volontiers, on devient bien frileux de nos jours, très "politiquement corrects". 

        Alors foin du poliquement correct : un quartier multi-culturel c'est un quartier pauvre, et un quartier pauvre, c'est sale et bruyant. L'avantage d'y habiter, et c'est bien le seul : c'est pas cher :-)  Ceci dit, et c'est tout à fait personnel, j'ai toujours préféré Belleville aux belles rues du 16ème, c'est plus vivant. Caudéran c'était bien, mais il n'y avait personne dans les rues. Ici je dis bonjour à tout le monde, même aux dealers ! 

    2
    Bleck
    Lundi 27 Mai à 14:31

    Je crois t'avoir dit que nous avons habité ton quartier voilà 25 ans, allée des mimosas... pour les raisons au tu invoques toi-même, ceci étant dit je pense qu'on peut saluer les gens de tout quartier, ce n'est pas le portefeuille qui fait la politesse ou le bien vivre.

     

    Bleck

      • Vendredi 7 Juin à 22:28

        Sais-tu que j'aimerais bien pouvoir en acheter une, de ces petites maisons de ton ancien lotissement ? Je leur trouve beaucoup de charme ! Et à propos, as-tu été voir La Lutte des classes au cinéma ? J'en sors, ça traite justement de la mixité sociale dans un quartier populaire. Des choses drôles, des réflexions bien vues, et une fin qui m'a déçue par sa bien-pensance. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :