• La notule d'halloween

    Halloween qui me laisse bien indifférente d'ailleurs, ces gamins que tu ne connais ni d'Eve ni d'Adam et qui se précipitent vers toi en exigeant des bonbons, très peu pour moi. Ce jour là, je n'ouvre pas ma porte.

    Aujourd'hui a été une journée sympa, comme la semaine d'ailleurs, boulot sympa, repas du midi sympas avec des collègues sympas, les deux soirées passées à la salle du sport m'ont fait du bien, et ce soir j'ai quitté le boulot assez tôt pour qu'il fasse encore jour, essayer d'éviter les bouchons pour aller chercher ma commande au drive, en ressortir cinq minutes plus tard - le drive c'est le mal, mais c'est pratique et une fois de temps en temps je me l'accorde, alors que pour rien au monde je n'irais dans les magasins les dimanches ou les jours fériés. Garer la voiture en bas de chez moi, aller chercher le pain, et le boulanger qui me fait cadeau d'une baguette parce que la fournée a un peu cramé, et que le pain est noirci. Je sors de chez le boulanger, je traverse le groupe d'hommes invariablement assis autour de petites tables, pour un café ou un thé à la menthe, et j'entends un "madame vous avez un joli sourire !". Mon sourire se fait plus grand, et je remercie d'une façon bien sonore. Le sourire, c'est une constante chez moi, même quand ça ne va pas, c'est une politesse élémentaire, un cadeau offert à tous ceux que je croise.

    Le pain trop cuit s'avère délicieux avec une lichette de beurre salé, c'est le bonheur du jour.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :