• L'expérience meetic, au fil des tchats, deuxième

    Damned. Comme je me connecte de nouveau, voici que les xmen de la semaine dernière me ré-invitent à tchatter. Le "j'aime jouer de la musique pieds nus" et le "et moi, je te plais ?". Vu la folle énergie (!) du premier, et le côté un peu trop "chaud" du second, je ne réponds même pas. Se souviennent-ils seulement de moi, tchattent-ils tout azimut ? ou ont-ils rééellement envie de discuter avec moi ?

    Je découvre qu'en fait, je ne peux inviter personne à tchatter, parce que je ne suis pas abonnée. Je pense que je peux être invitée à une discussion, par un abonné, mais pas lancer d'invitation moi-même. Comme je ne suis toujours pas abonnée, je ne peux pas lire le second message qui m'est envoyé, dommage le type a l'air intéressant.

    Meetic, combien ça coûte ? 34 euros par mois, soit un peu plus d'une unité selon mon système monétaire personnel. Tarifs dégressifs si l'on choisit de s'abonner pour trois ou six mois, payables en un seul prélèvement. Les prélèvements sont-ils libellés à l'ordre de meetic ? je  n'ai pas envie que ma banquière sache que j'y suis inscrite. A noter que même à plein tarif, le site reste quand même bien en deça d'une agence matrimoniale (compter environ 90  euros par mois).

    Vais-je m'abonner ? un mois pour tenter l'expérience ? mais un mois c'est court et cher, pas rentable. Mais suis-je prête à franchir le pas et m'abonner pour trois mois ? Non, pas pour l'instant. Cependant, je l'avoue : j'ai déjà mis "en favoris" certains profils qui m'intéressent, et c'est vrai, cela me "titille" un peu parfois de prolonger l'expérience en tentant quelques contacts par tchat ou par mail.

    Le but que je poursuis : parvenir à être bien, seule, par moi-même, ne pas dépendre d'un autre pour être heureuse. Et, surtout, si je rencontre quelqu'un, ne pas éprouver un vide immense quand le quelqu'un ne pourrait être avec moi 24 heures sur 24. Car en couple, je suis exclusive, dépendante, infantile. Mon but c'est donc d'être capable de vivre seule comme un être indépendant, dans une unicité à part entière, et être capable également de vivre une relation à deux tout en restant un être unique à part entière. Même si à ce jour, je n'ai pas résolu la question : vaut-il mieux vivre seule que mal accompagnée, ou le contraire est-il préférable ?

    Quoiqu'il en soit, l'expérience continue...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :