• L'Avent

    Bon, revoilà le temps des petites bougies, des décorations, des couleurs.

    J'ai accroché toute à l'heure la première décoration de ce nouveau Noël, sur ma porte d'entrée, et quelques heures plus tard, en ressortant, j'ai vu que ma voisine qui est assistante maternelle à domicile, a décoré son bout de palier d'un sapin orné d'une guirlande clignotante, et j'ai trouvé ça mignon. Le kitsch de Noël est bien le seul que je tolère, je trouve même que ça fait partie de la fête.

    Je n'ai pas encore sorti boules et sapin, mais j'ai aligné les quatre bougies de l'Avent sur un lit de mousse fraîche, et allumé la première ce soir.

    Même si je suis émotionnellement perturbée, et la soirée d'hier a été particulièrement difficile, je ne m'en tiens pas moins à la discipline sportive que j'ai mise en place ces derniers mois, et je suis persuadée que je passerai d'autant mieux le cap difficile que je suis en train de vivre. J'aimerai y ajouter un temps de méditation, oui, je sais, c'est à la mode, mais les rares fois où j'ai testé j'ai trouvé ça bien. Le tout c'est de trouver du temps, dans un agenda bien chargé. C'est drôle, alors que je ne supportais aucune contrainte autre que celle d'aller au travail - contrainte nécessaire si je veux toucher un salaire en fin de mois - voilà que cette année j'enchaîne les activités sans me sentir prisonnière de mon agenda. Comme quoi, on peut toujours changer, même ce qui parait impossible.

    Et puis il y a la petite Loukoum aussi, et le rituel du câlin matinal. Après le petit-déjeuner, alors que je reviens dans ma chambre pour faire le lit, elle saute dessus, et plus question de faire le lit, c'est parti pour un long moment de caresses et de ronrons. Loukoum finit par se lover dans mes bras pour un moment d'abandon total, sa tête sur mon avant-bras, ses pattes dans mon autre main, et je me fiche bien d'arriver en retard au boulot, et ce moment là m'est devenu essentiel.

    J'aurais besoin de faire un break, m'éloigner un peu, m'aérer. C'est prévu, ça va venir, mais pas tout de suite. Ce sera en février. D'ici là, continuer le sport, muscler ma volonté, aussi, et préparer Noël.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :