• L'argent, mais pas que...

    ... On va finir par croire que je ne pense qu'à ça ! Il est vrai c'est crucial, l'argent, et quand on est tout seul, ben on est tout seul face aux factures, aux mensualités, etc...

    Mais bref, passons. En ce moment, c'est le boulot qui m'occupe bien, et pas que. Côté travail, nous montons en compétence sur les nouvelles applications, tout en assurant la continuité du périmètre sur lequel on bossait jusqu'à présent. Il faut le croire, je n'ai pas un pc, j'en ai deux. Oui, je bosse sur deux pc à la fois, passant de l'un à l'autre en permanence, et je me demande comment mon cerveau arrive encore à raccrocher ses neurones. Il faut le dire, parfois j'ai un moment d'hésitation à me souvenir de mon mot de passe - car, bien sûr, chaque pc a un mot de passe différent... joies de l'informatique. J'ai pris du recul, je suis moins stressée qu'il y a quelques semaines. On prend du retard, on est hors délais pour la résolution des demandes qui nous sont faites, mais baste ! Chloé est partie en vacances au soleil, Hubert et moi faisons donc ce que nous pouvons, mais pourquoi continuer à stresser, il faut pas croire que si on travaille plus, on sera payé plus. Ca fait trois ans que nous sommes dans ce service, et on a bien compris que la rémunération ne suit pas les efforts que nous avons fait depuis le début.

    Au travail, nous sommes en pleine période électorales. Comité d'entreprise, délégués du personnel, on réélit tout le monde. Je suis sur les listes, pour mon syndicat. Et finalement, une seule liste affronte la nôtre. "Parle gentiment à une fille qui va être élue", a lancé ce matin le big DRH, qui se trouvait par hasard dans le service, à un de mes collègues. Ah. C'était une boutade, ou est-ce que les premiers votes me seraient favorables ? Le pire, c'est que ça ne m'arrange pas forcément, d'être élue. Je le sais par expérience, puisque j'ai été déléguée syndicale il y a quelques années : il est très difficile de pouvoir se consacrer pleinement à un mandat tout en travaillant normalement. On ne peut pas bien faire les deux à la fois. Or moi, j'aime bien mon travail. Bon, on va attendre les résultats, et on verra après.

    Il n'y a pas qu'au travail qu'on compte sur moi. Le président du conseil syndical de ma résidence a rendu les armes, une fracture du col du fémur a eu raison de sa disponibilité, d'autant qu'il est fort âgé. J'ai dû reprendre le flambeau, au moins jusqu'à la prochaine assemblée générale, qui a lieu la semaine prochaine. Mais ce court intérim n'est pas de tout repos : en conflit avec le syndic actuel, nous prévoyons d'en changer, et il a fallu en informer les co-propriétaires, et, surtout, un des co-propriétaire a fait appel à moi. Son appartement est situé en rez-de-chaussée, il a un petit bout de terrasse, sur lequel... s'abattent mégots et immondices de toutes sortes, venus des étages au-dessus. Excédé, il m'a demandé d'intervenir avant d'aller lui-même dans les appartements concernés s'expliquer un peu... vivement. J'ai donc pris mon bâton de pèlerin, et, ce soir, j'ai été frapper à la porte des quatre appartements concernés, ne sachant pas trop comment je serai accueillie - une des locataires concernée est réputée pour sa "vivacité". Finalement, ça s'est bien passé, et, bien sûr, chacun et chacune m'a affirmé qu'il n'est pour rien dans la chute des ordures (cette semaine, un hamburger à moitié mangé). J'en conclus que par chez-moi, les déchets tombent du ciel !

    Et sinon, le week-end qui s'annonce est un week-end de trois jours, j'adore ça on le sait, tant pis s'il faut faire avec le changement d'heure (j'ai horreur de l'heure d'été). Demain, il est prévu beau temps sur la région, ça tombe bien je fais une rando, j'avais grand besoin d'aller m'aérer et de me dégourdir les jambes, être assise huit heures durant ce n'est pas bon pour la santé.

    Et puis aujourd'hui, j'ai eu une inspiration géniale. Dès qu'il fera un peu plus beau, j'irais acheter un grand pot de fleurs, j'y mettrais deux-trois gros cailloux, une jacinthe d'eau, et un ou deux poissons rouges. Et voilà, un mini-bassin sur mon balcon ! Elle est pas bonne l'idée ? :-D  Vivement les beaux jours !!!


  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mars 2016 à 21:38

    Des choses qui tombent du ciel ? Ma caverne étant située au rez-de- chaussée je peux vous dire que c'est plus que fréquent.Ce qui est terrible c'est que quand je me mets à mes fenêtres j'ai l'impression d'être un énorme fumeur au vue du nombres phénoménal de mégots  se trouvant dessous.Entre ceux des passants et ceux venus du ciel !Et si encore j'étais fumeur...Souvent tombent ,effectivement, des restes .alimentaires,riz,pates,viande,sans doute destinés à nourrir pigeons,chats errants,rats,soris,plus si affinité.On trouve également des ustensiles ménagers tels que brosse de balai,serpilléres,linge divers.Sans secoués par la fenêtre et laisser tombé par inadvertance mais aller les récupérer serait trop pénible surtout puisque il y a du "personnel" pour cela !Il y a quelques années notre gardien,en ayant assez,avait fait son enquête mais comme chez vous,aucun coupable !

    Sinon pour la vasque sur le balcon,c'est une bonne idée mais à la place de poissons rouges vous pouvez mettre des guppys qui adorent manger les larves de moustiques.En plus se pourrait être rigolo de voir des alevins grandir ! 

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 21:47

        Des guppys dans une eau à température ambiante ? ce serait une bonne idée en effet, les guppys sont bien plus jolis que des poissons rouges ! mais l'hiver ? même s'il ne gèle pas sur le balcon, il y fait tout de même bien froid !

    2
    Vendredi 25 Mars 2016 à 22:03

    Ah,oui,si la vasque reste  toute l'année dehors...Dans la nature les guppys tolèrent des températures de 15 à 30 degrés tandis que notre brave carassius auratus ou carassin doré ou poisson rouge (j'étale ma science) peut descendre sous le 10 degrés ! Mais ce que les poissons détestent c'est surtout les changements brutaux de température ,les chocs thermiques. Et plus le contenant est petit plus cela peut arriver,tout dépends de l'orientation et de l'exposition aux vents de votre terrase.Sinon pourquoi pas un combattant qui a ,à peu près les mêmes exigences que les carassins,voir même plus résistant.Et puis vous pouvez le mettre,l'hiver,dans un bac que vous rentrerez chez vous pour mieux l'admirer !

      • Samedi 26 Mars 2016 à 21:01

        Ah ah ah, un combattant dans un aquarium ! Mais j'en connais une qui serait enchantée de partir à la pêche au combattant ! Ma Loukoumette est très vive, elle adore tout ce qui bouge, et aime beaucoup l'eau aussi... Donc on va éviter le combattant. Je conserve mon idée de poissons rouges, mais j'en prendrais de jolis avec de longs voiles :-)

    3
    Samedi 26 Mars 2016 à 21:42

    Têtu je suis !Il existe des bacs à combattant avec couvercle !

    Pour les poissons rouges avec voiles oui pas les japonais beaucoup plus fragiles.

    4
    Samedi 26 Mars 2016 à 22:23

    C'est certain, il faudrait un couvercle solide !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :