• L'Abécédaire du nouvel appartement

    A – Artisan. L’ai-je raconté ? l’artisan qui me faisait tous mes travaux  et devait intervenir dans le nouvel appartement m’a laissée tomber, à quinze jours de mon déménagement. C’était pas faute de l’avoir prévenu, trois mois auparavant, dès que j’avais signé le sous-seing, et de l’avoir rappelé, quelques semaines auparavant… mais voilà, il change de vie et de département. Certes, mais il aurait pu me prévenir plus tôt. Mon cadet est venu à mon secours en me donnant les coordonnées d’un copain à lui, jeune artisan peintre qui se met à son compte. Plus cher que mon pote artisan qui bossait au black (pas bien !)(oui mais pratique quand on a des moyens limités !) mais plus minutieux et plus soigneux. Et comme il fait aussi du petit bricolage, il m’a posé les tringles à rideaux, ce qui m’a bien aidée. Je compte sur lui lorsqu’il aura de la disponibilité, pour venir m’aménager le dressing où s’entassent pour l’instant mes vêtements, sur des portants, et mes chaussures, toujours dans des cartons.

     B – Balcon. 14 mètres carrés, c’est plutôt pas mal. Un peu de vis-à-vis, en partie résolu par mes pots de bambous. Gros coup de stress quand j’ai vu Loukoum se faufiler sur la rambarde, et disparaître chez la voisine, dès le premier jour. Je la voyais déjà tomber du 3ème étage, j’ai eu très peur. Elle est revenue cinq minutes plus tard la mine déconfite, et j’ai aussitôt condamné le passage avec un carton, en attendant de trouver mieux.

      B – Bruit. Je n’y échappe pas. Les voisins du dessus qui ont applaudi à chaque but de la France à l’Euro de foot (pour le coup j’ai été contente qu’elle soit eliminée), la voisine du rez-de-chaussée qui fait la fête sur sa terrasse, les djeunes de l’immeuble en face qui parlent fort sur leur balcon en pleine nuit…  Il faut que je fasse avec. Au moins je n’ai plus le bruit des motos qui passaient et repassaient sous mes fenêtres, ni les braillements des gamins de l’aire de jeu en face. Un regret, celui de ne pas entendre d’avantage d’oiseaux, alors que de grands tilleuls prennent leurs aises le long du parking, devant l’immeuble.

      C – Cuisine. L’endroit qui me plait le plus, surtout après le coup de rose que je lui fait donner.

      

     

    Du rose, des plantes, pas de vaisselle ni d’ustensile qui traînent, un coin repas pratique et convivial, je m’y sens bien. L’avantage de cet appartement, loin d’être négligeable, est que pour une fois cuisine et salle de bain n’avaient pas besoin d’être refaites, à part le coup de peinture dans la cuisine. La déco de la salle de bain ne me plait pas non plus, mais je n’ai pour l’instant pas l’intention – pas le budget, surtout – de m’en occuper, elle n’est pas à mon goût mais elle est propre, récente, fonctionnelle et c’est le principal.

     D – Déménagement. J’avais posé une semaine de congés pour faire les cartons, ça n’a pas été de trop, ajouté aux deux jours consacrés au déménagement/aménagement. Depuis, je suis crevée, je suis de nouveau en congés la semaine prochaine et j’espère arriver à me reposer, j’en ai bien besoin. Les déménagements, je n’aime pas ça, les chattes non plus. Si La Chatte a vite trouvé ses marques, et notamment sur le fauteuil du balcon, Loukoum a un peu plus de mal avec ce nouvel environnement, elle est encore un peu perturbée.

      D – Dressing. Pas de placard dans ma chambre, mais une petite pièce à côté, qui doit faire trois/quatre mètres carrés, c’est LE dressing, à aménager. Ca fait chic, quand même, de pouvoir parler de son dressing !

     E - Environnement. J'ai changé de quartier, pas de secteur. Par la fenêtre de la cuisine, je vois toujours les tours qui m'ont dominées ces quatre dernières années. La rue sur laquelle je donne est plus calme, il y a des arbres, et d'autres un peu plus loin, mais qui devraient faire les frais d'un prochain projet immobilier. Il y a d'autres bâtiments, notamment une résidence HLM, mais rien à voir avec la Cité. Pas de motos, pas de dealers, pas de voitures brûlées - mais des bris de verre témoignent que de temps à autre, les djeunes de la Cité viennent se défouler sur les voitures en bas de chez moi :-(

      F – Finances. Il faut que je fasse des petits travaux d’électricité, pour la mise aux normes du compteur. Il faudrait que je change les huisseries de l’appartement, qui se sont très jolies, en bois, mais d’origine et donc très fatiguées et, surtout, en simple vitrage et mal isolées. Mais, surtout, il a des travaux à venir dans la copropriété, et ce sont de gros travaux, de réfection des toits terrasses, des vmc, et je ne sais pas trop si l’isolation par l’extérieur fait, ou non, partie du projet. De l’argent qu’il va falloir que je trouve, et que j’aurais préféré mettre ailleurs.

      P – Projets. J’ai besoin d’avoir toujours un projet en tête. Dans l’immédiat, l’aménagement du dressing. Plus tard, celui du cellier jouxtant la cuisine. Le balcon, ça attendra que j’ai des idées. De toute façon, les finances vont être limitées.

      R – Regrets. Les regrets, ça ne sert à rien. Je regrette quand même la convivialité de mon ancienne résidence, je croisais toujours un voisin ou une voisine, c’était très réconfortant sur le plan relationnel. Dans cette nouvelle résidence, je ne croise personne, les gens n’ouvrent pas quand on sonne à leur porte, c’est beaucoup moins sympa. Mais je regarde toujours les annonces immobilières et je constate qu’aucun autre appartement pouvant répondre à mes critères – et à mon budget ! n’a été mis en vente depuis celui là, et ça me rassure sur mon choix.

      R – Rêve. Bien sûr j’ai le rêve d’une petite maison à la campagne, avec un jardin, des poules, une grande chambre avec du plancher en vrai bois et des poutres en ciel de lit. A revoir d’ici quelques années, quand je serai à la retraite.


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Mardi 17 Août 2021 à 11:35

    L'intérêt d'avoir égaré les coordonnées de ton blog, c'est qu'aujourd'hui j'ai de la lecture...

    Tu es pleine de projets, de vie et ça c'est très positif. Peux-tu me préciser l'endroit où se trouve ton nouvel appart'

    Actuellement nous sommes en Ariège afin d'aider notre plus jeune fiston qui recherche avec sa petite nana son sweet home, et comme nous avons le temps...

    La vie sur la route nous convient parfaitement j'en suis un peu tout chamboulé, franchement j'ai un peu le trac de me retrouver dans notre (charmante) maison dans quelques semaines... c'est juste fou.

    Je t'embrasse Eric

      • Mercredi 18 Août 2021 à 14:44

        Je suis quant à moi toujours ravie d'avoir de tes nouvelles, tes pérégrinations me plaisent beaucoup ! 

        Je suis désormais dans le quartier du Pontet, j'ai juste traversé l'avenue, en fait ! 

        La bise, à bientôt :-)

    2
    Bleck
    Samedi 21 Août 2021 à 20:19

    Super quartier "le pontet" j'ai très bien connu à une époque... lointaine, super immeuble si c'est ce à quoi je pense...

     

    Bise Eric.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :