• L'Abécédaire du muguet

    A - Anniversaire. C'était l'anniversaire, hier, de mon fils cadet. Nous avons fêté ça au restaurant, et pour l'occasion j'ai convié mon père à se joindre à nous, ce qu'il a particulièrement apprécié. Nous avons passé une bonne soirée. Ma belle-fille s'arrondit bien, ça lui va bien, pour l'occasion je lui ai offert le livre "Mamans du Monde". Quand à mon cadet, je lui ai offert une chemise "hawaïenne" pour ses week-ends à la plage !

    F - Fatigue. Elle s'incruste un peu trop à mon goût. J'ai fait la sieste chaque jour de ce week-end de quatre jours, ce qui est exceptionnel. Pas de grosses siestes, mais tout de même. Il y avait longtemps que je ne l'avais pas fait, je vais me faire une petite cure de compléments alimentaires "spécial fatigue". A vrai dire, je ne suis pas sûre que ça fasse un réel effet, mais au moins j'ai l'impression de faire quelque chose ! La fatigue ne m'a pas empêchée d'aller à la salle de sport hier, ce lundi de repos était l'occasion de rajouter une séance et j'ai été contente d'y aller, ni de prendre mon vélo pour aller à la maison de retraite aujourd'hui voir ma mère, mais ça commence à me peser, cette fatigue qui dure, autant que m'inquiéter. De fait, alors que je devais passer un examen médical fin juin, j'ai appelé hier le spécialiste pour en reprogrammer la date début juin. J'avoue que, problèmes intestinaux persistants + douleurs + fatigue.... je m'inquiète un peu.

    I - Impôts. Petit passage sur le site des impôts ce soir, pour payer mon deuxième tiers, et faire ma déclaration en ligne. Pour un célibataire qui n'a rien à déduire, c'est vite fait, il y a une ligne à vérifier et à valider et hop ! on sait combien on va payer et, cette année, on découvre le taux d'imposition qui fera l'objet du prélèvement à la source l'an prochain.

    M - Mère. J'avais pris rendez-vous, la semaine dernière, pour un point avec la directrice et le cadre de santé de la maison de retraite de ma mère. L'occasion, pour moi, d'apprendre que la démence dont elle souffre est une démence associée à la maladie de Parkinson. C'est rare, et pas de chance cette rareté c'est pour elle. Quand elle est encore lucide, elle est déprimée et agressive, et quand elle est "à l'ouest" elle est dans un ailleurs un peu bizarre, mélangeant réalité, irréalité et hallucinations. Que lui répondre quand elle parle des enfants en train de jouer, de l'autre côté de la rue ? Lui répondre qu'il n'y a pas d'enfants, ou lui confirmer qu'ils sont en train de jouer au ballon ? C'est très déconcertant, de constater que le cerveau peut ainsi se mettre à fonctionner anormalement.

    P - Père. Mon père a tenu à ce que je regarde le dossier de mise sous tutelle de ma mère. Je ne sais pas pourquoi, il faut juste remplir le dossier, rien de plus. J'espère que mon père n'attend pas que je le prenne en charge. J'ai déjà assez à faire avec les visites régulières à l'ehpad, mes propres impératifs et ma fatigue à gérer. Il m'a demandé si je voulais être tutrice de ma mère au même titre que lui - on peut en effet nommer plusieurs tuteurs - et bien sûr j'ai dit oui, la santé de mon père n'étant pas très bonne, autant tout prévoir.

    P - Plantations. J'ai passé trois heures dimanche matin à m'occuper de la partie du balcon qui donne côté séjour. J'avais en particulier trois jardinières suspendues dont il fallait que je renouvelle la terre, ce qui m'a pris beaucoup de temps. Avec les muehlenbeckia, j'ai planté des bacopas orange, et des dipladénias rouges. Dans les jardinières posées par terre, j'ai planté des impatiens de Guinée rose, et des oeillets d'Inde orange. J'ai trouvé un joli pied d'abélia bicolore, ce qui m'a paru une bonne idée, puisqu'à terme je souhaite avoir un balcon vert toute l'année. Cette matinée de "jardinage" m'a fait beaucoup de bien. On n'a qu'une vie, hélas, et je reste frustrée de toutes ces envies de reconversion que je n'ose pas, car j'aurais bien aimé, entre autres choses, travailler dans une jardinerie, une pépinière ou dans la création et l'entretien d'espaces verts ou de jardin...

    P - Projet. J'ai toujours un projet en train de tournicoter dans un coin de la tête, je viens d'achever, ou presque, le fleurissement du balcon - il faudra que je fasse des photos - je pense maintenant à rendre plus jolie la rangée de deux carreaux blancs qui servent de crédence dans la cuisine, la mode étant aux terrariums je réfléchi à en faire un, ce sera l'occasion de mettre les mains dans la terre quand ce ne sera plus la saison, il faut également que je me décide à m'occuper des portes des placards des chambres...

    W - Week-end. Ca m'a fait du bien, ce week-end de quatre jours. Une petite pause bienvenue, hélas un peu ternie par un temps maussade et, surtout, très frais. En deux semaines nous avons perdu une bonne quinzaine de degrés, à mon grand désespoir ! Je rêve de grand soleil et, surtout, de grandes chaleurs, de rideaux ondulants devant des fenêtres largement ouvertes sur un ciel uniformément bleu et laissant rentrer un air bien chaud, je rêve de marcher jambes et pieds nus, juste vêtue d'une robe légère... L'acacia, devant le balcon de ma chambre, est en train de fleurir, et le temps est hélas trop frais pour que j'en sente le parfum :-( Certes, je laisse la porte fenêtre légèrement entre-ouverte, et le chant des oiseaux me réveille le matin - un vrai bonheur - mais il fait bien frais et je regrette d'avoir, dans un élan d'optimisme, enlevé la couverture que je mets l'hiver en plus de la couette. C'est le printemps, toutefois, le quartier a reverdi et c'est très agréable, et, dans l'acacia, les petits étourneaux s'égosillent à chaque fois que leurs parents reviennent au nid, becs remplis.

     


  • Commentaires

    1
    Bleu
    Mercredi 2 Mai à 21:15

    Comment répondre à ta mère quand elle délire ? Comme tu veux. De toute façon, si elle délire, elle ne fera pas vraiment de cas de ta réponse. Tu peux même ne pas répondre et la laisser parler.

    Ce que je veux dire, c'est qu'il ne te faut pas espérer avoir une conversation normale dans cette situation précise.

      • Jeudi 10 Mai à 21:11

        Salut Bleck ! :-) Le problème c'est qu'elle a encore des moments de lucidité, mélangés à ses moments de délire. Je la laisse parler en effet, mais parfois elle attend une réponse, et est-elle lucide ou confuse quand elle pose la question, et sera-t-elle lucide ou confuse quand je répondrai ? Ce n'est pas facile.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :