• L'Abécédaire du Grand Feu

    F - Fatigue. Comme je disais à quelqu'un que j'étais très fatiguée en ce moment, il a ouvert de grands yeux en disant "mais c'est incroyable, ça ne se voit pas du tout, tu as l'air très dynamique !" Ca, c'était bien gentil et ça m'a fait plaisir. Il est vrai que j'ai tellement l'habitude de vivre avec ma fatigue, que j'ai appris à passer outre. Et le lendemain, comme j'arrivais au boulot, j'ai trouvé deux de mes collègues avec l'air dépité, me disant qu'ils étaient crevés. Du coup, je leur ai répondu que ça me rassurait, de voir ces jeunes aussi fatigués que moi ! Donc, bref, la fatigue, elle est là, je fais avec, mais j'ai tout de même été contrariée de devoir faire la sieste, même courte, trois jours d'affilée ce week-end.

    I - Incendie. Ah, merdouille, Notre-Dame de Paris qui brûle. Les images de l'incendie, de nuit, sont terriblement magnifiques malgré tout. Les vitraux auront-ils résistés ? Que la charpente, ces arbres qui avaient germés il y a mille ans pour certains, laisse la place à une nouvelle, c'est l'Histoire. Mais les vitraux, ce serait pour moi une grande tristesse. Et puis une certaine tristesse aussi, de me dire que si ont peut en relever les ruines, il faudra certainement quelques décennies avant que Notre-Dame ne renaisse de ses cendres : aurais-je l'occasion, l'âge venant, d'en refouler les pavés centenaires ? Je suis contente d'y avoir suivi une messe, il y a une bonne dizaine d'années. 

    M - Moral. Pas bon, hier soir et aujourd'hui. Et à bien y réfléchir, ça fait peut-être même quelques semaines que la légereté que j'apprécie tant n'est plus là. A surveiller.

    P - Paris. Je pars justement à Paris, demain après-midi, pour un déplacement professionnel. Dieu sait si je n'aime plus ça, quitter mon chez-moi. Mais difficile de passer outre, dans mon nouveau boulot. Il faut que je sois dynamique, que je m'intéresse, que je me tienne au courant… Que je laisse mes chattes, que je laisse mon appartement. J'ai développé, ces dernières années, un terrain anxieux qui n'aime pas les changements, qui n'aime pas les départs. J'ai quartier libre, vendredi, je vais essayer d'aller voir une expo et me balader un peu dans Paris, mais même cette idée là ne me réjouit pas.

    T - Travail. Prémices d'une nouvelle dépression ? Perte d'intérêt dû à l'âge ? J'ai de plus en plus de mal à m'y intéresser, à me motiver. Et pourtant, j'apprécie tout ce qui sollicite mon cerveau, et je suis sûre que je m'ennuierais dans un autre travail. Mais voilà, en ce moment, travailler, ça m'emmerde ! 


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Mardi 16 Avril à 14:47

    "travailler, ça m'emmerde !" : pléonasme.

     

    Je suis tout à fait conscient de ne t'apporter aucun soutien avec un tel commentaire, mais c'est d'une telle évidence pour moi.

     

    Bleck

      • Lundi 22 Avril à 20:45

        Et l'autre imbécile qui voudrait qu'on travaille plus ! sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :