• L'Abécédaire du dimanche soir

     F - Fatigue. Ca craint, j'en suis au stade où je dors plus que je ne le voudrais, les après-midi en particulier. Mercredi, férié, j'ai fait la sieste, vendredi, pas travaillé, j'ai fait la sieste, aujourd'hui, j'ai fait la sieste. La sieste dominicale, passe encore, ça compense le fait que je me lève tôt tous les jours, et je l'apprécie. Mais tomber de fatigue au point de devoir me coucher, les autres jours de repos aussi, ça ne me convient pas du tout, du tout. Parce que ça ne me repose pas tant que ça, et surtout, je ne fais rien pendant ce temps là. Vendredi, en particulier, je voulais aller au cinéma et je me suis réveillée trop tard. Physiquement, je tiens quand même le coup puisque je fais plus de sport que d'habitude, mais les après-midi, je ne tiens pas. J'espère que ça ne va pas durer trop longtemps cette période.

    L - Lecture. Je l'avais vu il y a quelques mois dans une librairie, j'ai fini par l'acheter. 20 ans avec mon chat, le récit de l'adoption, par une jeune femme japonaise, d'un petit chaton trouvé abandonné, et des vingt ans de vie commune qui vont suivre. Evidemment, ça se termine mal : le chat meure. La mort, c'est la vie et vice-versa. En attendant, j'ai terminé le bouquin en pleurant comme une madeleine. Comme je ne l'avais pas trouvé chez Cultura, j'ai demandé à Corentin de me commander en ligne Socrate Jésus Bouddha, de Frédéric Lenoir. Il l'a reçu, et me l'a porté en me disant "je l'ai feuilleté, ça a l'air pas mal". Corentin qui se met à la philo, faut pas couper un si bel élan. "Alors lis-le, et puis tu me le rendras ensuite". C'est rigolo, le bureau c'est un endroit où les bouquins circulent pas mal, et c'est bien ! Sur la PAL à côté de mon lit, j'ai un bouquin de SF prêté par une collègue, un autre de Eric-Emmanuel Schmitt, prêté par un autre collègue, et je me suis mise sur la file d'attente pour le dernier Stephen King, vu sur le bureau d'un autre. Même ma chef s'y est mise, qui m'a passé un roman genre Da Vinci Code. J'ai donc quelques milliers de pages qui m'attendent… 

    P - Parents. Suis passée hier après-midi voir mes parents, nous avons parlé "gros sous" car l'ehpad coûte très cher et je me faisais du soucis, en dépit de la vente de l'appartement. Finalement la situation financière n'est pas mauvaise, je suis soulagée. Côté santé, ils n'allaient pas mal, ouf.

    O - Orchidées. Mes orchidées vivotent, ne fleurissent plus guère. C'est en arrivant chez ma sœur, hier, que j'ai réalisé que ce n'était pas normal : les siennes sont couvertes de fleurs et de nouvelles pousses. Elle me l'a confirmé : l'exposition Est ne convient pas aux orchidées. Que faire ? les installer dans la seule pièce à l'Ouest, la deuxième chambre. Il faut que je la réorganise cette chambre, j'ai une étagère et un fauteuil qui ne servent à rien, j'ai encore des livres dont je peux peut-être me débarrasser, j'ai des bibelots qui m'encombrent, le placard n'est pas optimisé et d'ailleurs ce placard je n'en n'ai toujours pas repeint les portes… Donc réaménager la chambre, pour y mettre les orchidées.

    P - Projet. Le projet immobilier de mon cadet suit son cours, il est dans la période des 11 jours entre la réception de l'offre de prêt et la signature de celle-ci. La signature chez le notaire se profile, et j'apprend à le laisser faire les démarches. J'avais commencé à dire "bon, tu as les offres, il faut appeler le notaire pour prendre rendez-vous pour la signature, tu veux que je le fasse ?" puis je me suis reprise "non, c'est toi qui va le faire, il faut que tu apprennes !". Je suis un peu plus inquiète sur le planning des travaux, mais là encore, ce n'est pas mon projet, mon appartement, ce sont les siens, et il faut qu'il fasse sa propre expérience, ses propres erreurs.

    P - Projet. Bis. De mon côté, je suis en train de réfléchir sérieusement à lancer de nouveaux travaux chez moi. J'aurais aimé faire installer une verrière sur la cloison entre la cuisine et le salon. Bon, la verrière, c'est le truc à la mode, et je n'aime pas trop les trucs à la mode parce qu'un jour, ce n'est plus la mode. Mais c'est tout de même très joli. Je visualise bien le truc, une verrière blanche et une porte vitrée coulissante à la place de l'actuelle porte moche, ce serait joli et je gagnerais encore en luminosité. Mais ce n'est qu'un projet, et mon artisan habituel est surbooké. Mais je garde ça en tête car ça me plait bien ! 

    R - Ramadan. Il a commencé lundi, pour un mois de nuits difficiles pour moi. Les allers et venues des fidèles, bruyants, les cris des gamins qui braillent dans l'espace jeu à côté de la salle de prière pendant que les parents sont au repas du soir, la dernière prière chantée dans haut-parleur, les portières qui claquent quand les fidèles reprennent leurs voitures pour partir…. Ouep, un mois.

    S - Sœur. J'ai passé une partie de la journée chez elle, hier, et ça m'a fait plaisir. Elle habite un petit village dans le Médoc, il me faut une heure de route pour y aller, le petit village est charmant et la maison est très belle, elle y est bien et ça me fait plaisir pour elle. Elle m'a montré ses dernières créations, en effet elle est habile de ses mains et coud toutes ses robes. Plus jeune, elle tricotait tous ses pulls, avec à chaque fois des points incroyables. Ses robes sont très belles et ma sœur étant plus grande et plus mince que moi, l'effet est très réussi ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :