• L'Abécédaire du "Dans un mois c'est Noël !"

    B - Bougies. Et j'ai donc acheté les quatre petites bougies qui composeront ma traditionnelle composition de l'Avent. Jamais rien d'extraordinaire, quatre bougies sur une petite assiette ou un plat rectangulaire, et un peu de décoration de saison. Cette année ce sera des roses d'épicéa.

    C - Changement. C'est bien le cas de le dire, puisque mon nouveau travail c'est "gestionnaire de changements" ! Je trouve ça rigolo, pour moi qui aime le changement ! J'ai donc, comme prévu, pris mon pc et ma plante verte sous mon bras, et je les ai déplacés dix mètres plus loin, sur mon nouveau bureau. Ma nouvelle place n'est pas la meilleure, dos à la porte de l'open space, mais je passe du côté Est du bâtiment au côté Ouest et j'aurais enfin du soleil ! J'en rêvais depuis une dizaine d'années ! Et puis comme mon voisin de bureau (les bureaux sont collés par "roues" de quatre) est le chef du chef de ma chef, je devrais de temps en temps entendre des choses d'autant plus intéressantes qu'elles seront confidentielles ! Et moi je suis curieuse :-)

    F - Famille. C'était l'anniversaire de mon ex-mari cette semaine, du coup nous nous retrouvons chez mon fils aîné pour fêter ça, l'occasion de voir ma petite fille :-)

    F - Friday, Black Friday. Si seulement. Moi, ce vendredi, j'ai fait mes courses de la semaine sur mon découvert, et lundi j'ai le prélèvement de ma taxe d'habitation. Un Black Friday sur les impôts, oui, j'aimerais bien ! Ceci dit, la bonne nouvelle cette année, c'est que je bénéficie de la baisse de la taxe d'habitation.

    L - Loukoum. Elle a gentiment accompagné mes réveils nocturnes, au cours de ces dernières semaines qui m'ont vue avec un sommeil agité. Je me réveillais, elle le sentait et venait s'installer à coté de ma tête, en ronronnant. C'était bon :-) Depuis le début de la semaine, j'ai retrouvé des nuits plus tranquilles, je le regrette presque, mais cette nuit Loukoum est venue à côté de moi, cela m'a réveillée mais j'ai posé mon bras sur elle, fourrure chaude et frémissante, et me suis immédiatement rendormie, heureuse de cette présence ronronnante à mes côtés.

    M - Mère. Soupir. La santé de mon père se dégradant, une de mes tantes m'a appelée mercredi soir "ton père n'a pas pu aller voir ta mère tous les après-midi cette semaine, ce serait bien que tu y ailles vendredi matin". Oui, mais vendredi matin, j'avais un rdv prévu de longue date avec un spécialiste, qui prend sa retraite à la fin du mois et ne sera pas remplacé. Or ce médecin avait, forcément, une expérience notable sur tout ce qui est problèmes articulaires, arthrose, et je tenais absolument à le consulter avant qu'il parte, d'autant qu'il ne sera pas remplacé. Bon, j'ai dû annuler ce rendez-vous, et je le dis franchement, j'étais en colère de devoir le faire, d'autant que bien sûr je n'ai pas pû avoir d'autre rendez-vous et, que bien sûr aussi, ma mère était ni mieux ni moins bien que d'habitude, et que dans tous les cas, que je vienne ou pas, elle n'est plus capable de s'en souvenir. Bon, bref, j'ai fait ce qu'on attendait de moi, à savoir être une bonne fille docile. Mes tantes sont bien gentilles, et honnêtement si elles n'étaient pas là ce serait très compliqué, je reconnais tout à fait leur qualité et leur soutien, mais je ne vis pas toujours bien la pression qu'elles me mettent de temps en temps.

    N - Nowel Nowel... les magasins ont sorti guirlandes et chocolats, dans mon quartier les décorations lumineuses sont installées, j'attends avec impatience leur mise en lumière :-) Noël, les bougies, les décorations, les couleurs... j'adore ça. Et, bonne nouvelle, le petit cactus de Noël, dont je me désolais qu'il n'ait pas fleuri l'an dernier, est plein de boutons floraux !

    O - Orchidées. En les arrosant, ce matin, j'ai constaté que deux d'entre elles ont de nouvelles hampes florales qui pointent le bout de leur nez !  Chic ! :-) J'espère que les autres suivront !

    P - Père. Son état de santé se dégrade, je le sais par une de mes tantes, qui le voit régulièrement. Je devrais avoir de la compassion pour lui, il est seul, malade, j'imagine assez bien son angoisse de devoir affronter la maladie, seul maintenant que ma mère est en ehpad. Je devrais l'appeler, aller le voir, m'occuper de lui. J'en suis incapable. Je ne suis pas sans cœur, j'ai accompagné ma tante et mon oncle, ces dix-huit longs derniers mois de fin de vie de mon oncle. Mais je suis incapable d'affronter le visage fermé, toujours mécontent, de mon père. La réflexion faite lors de l'enterrement de mon oncle a été la réflexion de trop.

    T - Température. Aléas du chauffage collectif, qui plus est avec un réseau vieillissant, il fait 23° dans mon appartement, presque 24°, c'est trop chaud, je suis en tee-shirt ce soir, et j'ai dormi cette nuit avec la fenêtre entrouverte, et malgré cela cete chaleur est pénible lorsque je me réveille. Mais après tant d'années à avoir eu froid, le chauffage étant une des variables d'ajustement de mon budget, je profite. Après tout, je ne sais pas combien de temps ça durera !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :