• J'ai deux zaaamouuuuurs

    Aller-retour à Paris cette semaine, pour aller travailler avec mes collègues. Ca m'a fait du bien, ces deux jours passés avec eux "en vrai". Des dialogues continus et non pas hachées au rythme des réunions Teams, des pauses déjeuner prises ensemble, si ce n'était pas aussi fatiguant je monterais à Paris plus souvent.

    Un aller-retour qui m'a permis de découvrir la cuisine iranienne, belle découverte grâce à Mathias, qui est celui de mes collègues avec lequel j'ai le plus d'affinités au point de nous retrouver en dehors du boulot pour une soirée riche en échanges. C'est vraiment dommage qu'il quitte la Big Bank fin décembre. Comme nous avions parlé de thés, il m'a gentiment offert, au moment de mon départ, deux jolies boîtes de thé provenant de chez Fortnum & Mason, un Earl Grey et, surtout, un Lapsang Souchong dont l'odeur est une belle promesse. Paris en deux jours et demi, juste le temps d'aller faire un tour du côté de l'île de la Cité, histoire de prendre l'air de la plus belle ville du monde, et d'apercevoir un bout de Tour Eiffel en habit de diamants. Pour le reste, le métro, l'hôtel à Vincennes - où j'ai vu de magnifiques immeubles Art Déco - et le boulot à Montreuil, tu traverses la rue et tu te retrouves au milieu des demandeurs d'asiles et des gens qui dorment dans leur voiture - et le luxe des immeubles en verre de la Big Bank, que de contrastes.

    Je suis revenue de Paris avec un rhume, comme à chaque fois, l'air chaud dans le métro, le courant d'air froid quand on en remonte les escaliers, et la clim de l'hôtel on eu raison de moi. J'ai mis un peu moins de trois heures à rentrer chez moi, vive la LGV, j'ai ouvert la porte je me suis déshabillée intégralement, j'ai toujours l'impression d'être couverte de microbes lorsque je reviens de voyage, et surtout de Paris.

    Une bonne nuit de sommeil, une journée non travaillée pour me remettre de mon voyage, l'occasion de passer un peu de temps avec les chattes restées seules, mais qui n'ont pas bronchées quand je suis rentrée, les ingrates. Lessive, grand ménage, les courses hebdomadaires, ne pas oublier l'anniversaire de ma belle-soeur ce dimanche, vite appeler une fleuriste pour lui faire livrer des fleurs, m'occuper des cadeaux de nowel nowel de mes fils, répondre à un message de ma belle-fille qui me demande si je peux garder la petite mardi, oui le télétravail c'est bien pratique, le quotidien… En dépit de la fatigue qui en découle, j'apprécie toujours les déplacements ou les voyages qui me sortent un peu de mon quotidien, pas de ménage à faire je suis à l'hôtel, pas de courses à faire ni de repas à préparer il y a le restaurant… Et puis Paris, ça me fait toujours quelque chose, ces immeubles magnifiques - et Mathias m'a montré les dernières tours de Jean Nouvel, tout juste achevées, majestueuses, défiant l'équilibre - et cette sensation de vie fourmillante que j'adore. 

    Retour sur terre, ce soir je me fais une soupe bien chaude, suivie d'une tisane avec une bonne cuillerée de miel pour ma gorge et mon nez, et je m'accorde une grasse matinée demain ! 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Décembre 2021 à 18:52

    Au passage, j'en ai profité pour renseigner deux de mes collègues parisiens qui aimeraient venir s'installer dans la région bordelaise, encore deux ! 

    2
    Bleck
    Samedi 11 Décembre 2021 à 22:43

    Comme tu le sais j'ai beaucoup aimé Paris, comme toi j'aime ou j'aimais "le speed" ce truc que les gens qui ne connaissent comme grande ville Bdx ou Tlse croient connaître mais qui n'a rien à voir à la fourmilière baignée par la Seine... j'ai aimé et en ce moment, je n'ai plus envie d'y aller, je crois que je vieillis fort en ce moment, le speed au bout de deux jours me fatigue.

     

    Bleck

      • Mercredi 15 Décembre 2021 à 20:20

        Deux  jours, trois c'est le grand maximum, en effet ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :