• Horaires, O désespoir !

    Niguedouille ! Alors que je suis fatiguée, de la fatigue qui me met la poche à l'oeil et le cheveux en berne, je me suis trompée dans mes horaires d'hier et ai commencé ma journée une heure plus tôt que prévu. Alors que j'aurais pu dormir une heure de plus... je me suis maudite toute la journée !

    Horaires, Ô désespoir...

    Parce que dans le service dans lequel je travaille désormais, les horaires, ce n'est pas une partie de plaisir. Il y a cinq types de plages horaires  :

    - 9 h/17 h : rare, une fois par semaine

    - 9 h/18 h : l'horaire le plus fréquent, généralement trois fois par semaine

    - 10 h/18 h : l'horaire bien merdique, qui te bouffe la journée tout en ne rapportant que 7 heures au compteur horaire

    - 10 h/19 h : quand tu rentres de la pause déjeuner, à 14 h, tu sais que l'après-midi va être looooong. Mais au moins, ça fait une journée de 8 heures, c'est donc 1 heure qui va incrémenter le compteur des jours "d'ATT" (je suis sur un système de 35 heures annualisées)

    - 11 h/19 h : permet de se lever une heure plus tard, de passer une heure sous la douche, de se faire un masque anti-fatigue, un gommage corporel, un shampoing-soin à l'algue japonaise... ou de mettre en route une machine de linge,  passer l'aspirateur,  laver par terre, étendre le linge sorti de la machine... Me permet surtout d'aller chez le psy pour ma séance hebdomadaire.

    On a "droit" à un 17 h par semaine, et on "doit" faire un 19 h par semaine, parfois deux.

    La pause repas est d'une heure, au choix, soit à midi, soit à 13 heures, selon l'heure à laquelle on termine le soir.

    Je m'habitue enfin (au bout de six mois !) à ces horaires. Ce qui me gêne le plus, c'est qu'il n'y a pas de régularité. J'ai obtenu d'être sur la plage 11/19 tous les mardi, pour me permettre d'aller chez le psy, c'est bien la seule journée "fixe" que j'ai, et je suis la seule à avoir ainsi une journée à l'horaire fixe. Ainsi j'étais "de 17 h" vendredi dernier, et aussi lundi, mais lundi prochain je suis de 10 h/18 h. Aujourd'hui, j'étais de 10/19. Je trouve qu'il serait plus simple d'avoir toujours les mêmes plages horaires toujours les mêmes jours (comme moi qui suis "de soir" chaque mardi), mais il s'avère que je suis la seule du service à le penser... les autres semblent  s'accomoder d'un système qui, pourtant, ne permet pas de prendre de rendez-vous, de faire d'activité régulière (sport, loisir)... Car, si les plannings doivent être faits et donnés un mois à l'avance... en pratique c'est une autre histoire. Nous sommes le 15 septembre et je ne connais toujours pas mes horaires d'octobre. Je pourrais, il est vrai, sortir ma casquette syndicale et rappeler à ma manager les termes de l'accord sur l'aménagement du travail, mais j'avoue que j'ai du mal à faire ce genre de démarche, d'autant que je me méfie du caractère de ma manager. Travailler dans une ambiance pourrie, j'ai déjà donné, alors je n'ai pas envie de me griller pour une histoire de plannings en retard. De plus, maintenant que je vis seule, je suis moins stressée par ces horaires et leur irrégularité. C'est un peu égoïste, mais quand j'en parle à mes collègues, elles ne remettent pas le système en cause, alors je ne vais pas brandir le drapeau rouge si la situation convient peu ou prou à tout le monde.

    Ce qui me manque surtout : c'est de ne plus pouvoir finir, au moins un jour par semaine, à seize heures, pour la séance ciné de dix-sept heures !


  • Commentaires

    1
    Tonax
    Samedi 17 Septembre 2011 à 00:15
    L'avantage lorsque tu termines à 19 heures, c'est les embouteillages évités.
      • Feuilles_d_Acanthe Profil de Feuilles_d_Acanthe
        Dimanche 18 Septembre 2011 à 21:28
        Oui, c'est exact, et c'est appréciable.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :