• Gros sous et petite monnaie

    Je suis allée faire les soldes hier après-midi, dans un rayon j'ai flashé pour une robe - je suis une inconditionnelle de la robe - à l'imprimé un peu exotique, bambous et pivoines, aux couleurs rose, carmen et rouge, une robe près du corps qui met en valeur la poitrine et dévoile tout aussi bien mes kilos superflus, mais elle était décidemment très jolie. Et puis une robe à 7,50 euros, ce serait dommage de s'en priver. Arrivée à la caisse j'ai farfouillé dans les bijoux, également en solde, j'ai trouvé un collier à cinq euros, parfaitement assorti à une paire de boucles d'oreilles que j'avais trouvée la semaine dernière - moins cinquante pour cent, deux euros cinquante les boucles d'oreilles que demande le peuple.

    Je suis rentrée chez moi, j'ai mis la robe, enfilé un petit pull noir par dessus, un pull noir assez échancré pour laisser voir les bretelles de la robe, le noir mettait bien en valeur les couleurs de la robe, j'ai mis le collier et les boucles d'oreilles, j'ai complété la tenue par une paire de collants résilles et j'ai chaussé une paire de vernis noirs à bride.

    Quand j'ai enlevé mon manteau, en arrivant chez ma cousine, celle-ci m'a dit "mais que tu es élégante !". Elégante avec une robe à sept euros cinquante, et sept euros cinquante de bijoux, si c'est pas le comble du chic ça ! 

    Parce que oui, la préoccupation du moment, ce sont les gros sous. Cette semaine je suis allée sur le site de l'assurance-retraite, et figure-toi que voilà : 

    Gros sous et petite monnaie

    Si c'est pas une bonne nouvelle ça !

    Et puis j'ai farfouillé un peu sur le site, qui est bien fait, j'ai trouvé l'estimation du montant de ce que je percevrais chaque mois. J'ai dit bon, pas mal.

    Et puis j'ai dit, ah merde. 

    Parce que la retraite, c'est sur douze mois. Et moi, je suis payée sur treize. Et puis je touche aussi une prime d'objectif. Et puis j'ai aussi un intéressement, une participation, des chèques vacances, des chèques cadeaux en fin d'année. Et j'ai bien besoin de tout ça.

    Douze mois, douze mois c'est tout ??? Je me suis dit que ça allait être carton. Trois jours que je tourne la situation dans ma tête. Je suis allée sur le site de ma banque pour regarder l'échéancier de mon prêt immobilier, je suis allée sur le site du plan d'épargne entreprise où je place intéressement et participation. J'ai un Perco, aussi. 

    Bon, bref, la retraite le 1er octobre 2026, pas vraiment. J'ai tout intérêt à bosser un an de plus, pour avoir un an de plus de salaire et de primes, et pour percevoir une retraite un peu plus grosse, puisqu'il y a ce système de bonus/malus. Et puis j'ai tout intérêt aussi à économiser sérieusement d'ici là, parce qu'il vaut mieux que j'arrive à la retraite avec un pécule conséquent, et que ce n'est pas parce que je serais à la retraite que la vie va s'arrêter. Ma voiture vieillit, mon appartement aura besoin d'un rafraichissement un jour ou l'autre, mon lave-vaisselle finira bien par me lâcher, sans compter qu'à la retraite j'ai l'intention de continuer à faire du sport, pour le yoga par contre il faudra que je repasse ou que je trouve un studio moins cher. J'aurais bien aimé continuer à aller au ciné, et pourquoi pas m'inscrire à l'Université du Temps Libre - passer ma retraite le cul devant la télé très peu pour moi.

    Tout ça pour dire qu'une robe à sept euros cinquante, c'est vraiment un bon plan. Et puis si c'est 2027 plutôt que 2026, ça se rapproche quand même pas mal ! 

    Hier soir en rentrant j'avais un mail dans ma boîte à lettres, les impôts qui m'écrivent pour me dire que je bénéficie de la baisse d'impôts prévue en 2020, j'avais un peu trop bu pour tout comprendre, ce matin je suis allée vérifier sur le site, en effet c'est le cas, bah pour un peu je dirais presque "merci Manu" ! (si je n'étais pas inquiète à l'idée que l'argent qu'on nous donne d'un côté, on va nous le reprendre d'un autre).


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Dimanche 12 Janvier à 23:09

    Entre le cul dans le canap' face au téléviseur et ta vie aujourd'hui avec tes envies d'aujourd'hui... il y a un delta, plus ou moins grand suivant les désirs, la forme de chacun d'entre nous.

    Le statut de retraité n'a absolument rien à voir avec celui de salarié. A titre d'exemple est-ce que ton profil est le même que celui d'il y a quinze ans, ou tes envies ou ta forme physique... réellement, le sais-tu seulement... Personne ne sait de quoi demain sera fait. 

    J'ai "perdu" environ 50 pour cent de "revenus" entre ces deux statuts, certes je ne vis pas seul et ça change sérieusement la donne (mais vivras-tu seule dans 8 mois, dans 3 ou 12 ans sincèrement tu n'en sais rien. "ils" nous donnent  (parfois) une certaine aisance financière mais ça nous coùte un maximum, crois-moi.

     

    Bleck

     

      • Lundi 13 Janvier à 21:51

        Je me souviens de cet article sur ton blog dans lequel tu expliquais que tu avais toujours vécu "comme un oiseau sur la branche", l'expression m'avait beaucoup plu. Je t'admire, c'est une belle confiance en la vie, pour moi ce n'est pas possible je suis trop angoissée depuis que je vis seule - et j'ai plutôt l'intention de le rester. Alors je joue les écureuils, ça me rassure ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :