• Foulées des Vignerons, troisième

    18 kms annoncés, en fait il y en a 19, mais ce n'est pas ce dix-neuvième qui est le plus difficile. Randonnée dans le Médoc, un peu de bois, mais surtout de la vigne, encore de la vigne, toujours de la vigne. D'où le nom de la rando, évidemment. Grand soleil cette année, et chaud, très chaud pour un 15 octobre ! La grave blanche sur laquelle pousse la vigne concentre la chaleur, révèrbère et renvoie la lumière du soleil. Je me suis demandée jusqu'à quels extrèmes pouvait monter le thermomètre en plein mois d'août.

    C'est la troisième année que Marie-Hélène et moi faisons cette randonnée. La première fois, sans entrainement spécifique (elle court tous les dimanches matins, je fais du vélo tous les dimanches après-midi), nous ne savions pas si nous tiendrions la distance. On était allées jusqu'au bout, mal aux pieds et aux jambes, mais super contentes ! L'an dernier, on y allait sans inquiétude, et le temps maussade avait rendu la ballade plus facile. J'avais quelques inquiétudes cette année, pas assez de sport depuis un an, et puis la fatigue me faisait craindre de ne pas arriver au bout.  Et bien oui, ça a été difficile. Ce soir j'ai mal, depuis les ongles des orteils jusqu'aux cervicales. Ce sont surtout les pieds et les jambes qui me font mal, et je pense que demain je vais avoir du mal à marcher, j'irais au marché en vélo ! En fait j'ai senti que ça allait être difficile dès le premier kilomètre, mais je ne voulais pas abandonner, et puis, après tous ces jours passés loin du soleil dans mon bureau sombre, je n'allais pas perdre une journée comme ça, en plein nature !

    Les Foulées des Vignerons ont lieu à Arsac, dans le Médoc. La première année que nous y sommes allées, je ne savais pas trop où c'était, je situais grosso-modo, mais je ne savais pas par où y aller. Je devais prendre ma copine au passage pour qu'on y aille ensemble. Je suis arrivée chez elle en lui demandant "tu sais où c'est, Arsac ?". "Je vois à peu près" m'avait-elle répondu. A mon grosso-modo et son à peu près,  nous avions rajouté un peu de réflexion, sans oublier une pointe de sens de l'orientation. Et nous étions arrivées pile-poil à l'endroit où commençait la rando. Comme des chefs !!! L'an dernier, on se souvenait bien de la route, no problem. Cette année, troisième édition, une routine ! fingers in the noise ! Sauf qu'on était tellement confiantes, et surtout tellement dans notre papotage, qu'on a loupé une bifurcation quelque part. On s'est rendues compte assez vite, mais on était un peu perdues, le Médoc c'est pas un coin qu'on fréquente beaucoup l'une comme l'autre. Face à nous... la Garonne ; pas vraiment la bonne direction. Finalement, j'avais une carte d'Aquitaine dans ma boîte à gants, et elle nous a bien servie. Bavarder ou conduire, il faut choisir.

    Les Foulées des Vignerons c'est donc 19 kms, cinq étapes dans différents châteaux du Médoc, avec ravitaillement en eau (très appréciée aujourd'hui) et dégustation des crus locaux. Je ne tente jamais la dégustation, j'ai peur de me "couper les jambes", et je le regrette car il parait que les vins sont bons. Mais je repars tout de même avec une bouteille, remise à chaque participant qui arrive au bout du parcours. Je n'ai plus qu'à m'acheter un tire-bouchon !

    chateau
    Château Giscours

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :