• Fac

    Après plusieurs semaines de blocage, et l'échéance de la fin de l'année universitaire se rapprochant de façon inexorable, les cours ont repris. Ou plutôt, des "activités pédagogiques" ont repris. Personne, à commencer par l'administration, n'a osé employer le terme de cours pour ces quelques heures dont profs et étudiants se savent plus trop qu'en attendre. En ce qui nous concerne, nous, étudiants inscrits à l'enseignement à distance, cette grêve avait juste empiré une situation déjà difficile. Au lieu d'avoir qq cours sur notre bureau virtuel on n'en n'avait plus du tout... idem pour les devoirs envoyés fin mars, au lieu de d'en attendre les corrigés plusieurs semaines (au premier semestre certains corrigés de devoirs nous sont parvenus la veille de l'examen de janvier !) on ne les attendait simplement plus. La reprise de l'activité à la fac s'est d'abord traduite, il y a deux semaines, par... la publication de nos notes des examens de janvier !!! J'ai d'ailleurs eu un peu de mal à me souvenir sur quoi j'avais composé, en littérature en particulier. En milieu de semaine dernière, nous avons ensuite reçu le corrigé du dernier devoir que nous avions rendu, le 20 mars, en littérature comparée, devoir portant sur un commentaire du Chant XXI, de L'Enfer, de Dante. Pas de chance... le corrigé, s'il porte bien sur un chant de l'Enfer, ne porte pas sur le XXI. Je l'ai immédiatement signalé au secrétariat, qui (info d'aujourd'hui) attend toujours de la prof le bon corrigé... Par contre, la même prof a demandé au secrétariat de nous contacter pour nous informer que l'examen de littérature (car nous avons finalement un calendrier d'examens pour juin !) se composera de commentaires portants sur des extraits de Dante et de Lowry. D'ailleurs, ça tombe super bien : nous venons justement de recevoir hier le cours sur... Lowry !!! Si c'est pas du travail ça ! Et la prof de Latin nous a informé, de son côté, que l'examen de Latin sera finalement un examen oral, et qu'elle sera très gentille avec nous pour nous permettre de gagner des points. Pas de nouvelles de la prof d'espagnol, mais ça ce n'est pas nouveau : nous n'avons eu aucun cours, mais vraiment aucun cours de l'année, juste des devoirs... Quand on dit que les mouvements d'étudiants sont noyautés par l'extrème-gauche, ça me fait bien rire (jaune) parce que, vu les conséquences, on pourrait croire qu'ils servent plutôt la Droite !

    Dans cinquante ans - au grand maximum - il restera en France quelques universités publiques qui vivoteront, l'essentiel de l'enseignement supérieur (et, il ne faut pas se leurrer, de l'enseignement dans son ensemble) étant aux mains du secteur privé. Les étudiants qui fréquenteront ces facs publiques seront également ceux dont les familles se feront soigner dans des hôpitaux dispensaires publiques, seuls établissements de santé pratiquant encore des soins accessibles à l'immense majorité des salariés. Ces salariés quand à eux seront des salariés soumis au régime du livret de travail qui les suivra dans chacun de leurs emplois, emplois à durée déterminée bien sûr puisque le contrat de travail à durée indéterminée aura disparu avec l'abolition du Code du Travail. Et dans les livres d'Histoire on passera presque directement de la Révolution Industrielle à la Grande Crise de 2008, à peine consacrera-t-on quelques pages à un XXème siècle qui n'aura finalement rien apporté de bon, si ce n'est, par les excès de certains régimes totalitaires de Gauche, de montrer à quel point il pourrait être dangereux de chercher une quelconque alternative au système Néo-Libéral...

    Où est ce putain de bouton rouge, que j'appuie dessus...

    Samedi, les syndicats appellent à une journée nationale de manifestation. C'est un samedi, il fera beau, ce serait bien sympa d'être des millions dans la rue pour dire qu'on souhaite conserver la sécu, l'éducation nationale, des conditions de travail décentes...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :