• Euh, les vacances ?

    Ou alors, ne plus travailler le lundi, non plus ? 

    La semaine a été intense. Si le rythme, au travail, est tranquille, nous sommes dans l'expectative de ce que sera cette année 2020 : nous ne savons toujours rien sur la réorganisation à venir - notre service va-t-il être supprimé ? mais nous savons qu'un nouveau logiciel va remplacer celui sur lequel nous bossons ; Vivian part à la fin du mois et il va être remplacé par une prestataire, et je dis bien unE, ce qui n'est pas sans me poser problème, j'ai du mal à travailler avec les filles. Ma chef, quant à elle, s'est vu proposer par son propre chef de partir sur une mission qu'elle peut difficilement refuser. 

    Une panne informatique du drive où je fais désormais mes courses hebdomadaires a contrarié mes projets. Isabelle et Fabrice étant de passage chez moi j'avais prévu de leur concocter un repas maison, j'ai récupéré mes courses trop tard pour cuisiner, plan B un restaurant asiatique où j'ai mes habitudes. Le stress du contretemps a été vite effacé par le plaisir de cette visite. Visite qui a rejeté bien loin la pesanteur que j'éprouvais en début de semaine, à la suite de la visite à mes parents à l'ehpad.

    J'ai terminé la semaine à fond la forme, vendredi matin, après un réveil un peu désagréable puisqu'au moment de prendre ma douche, paf ! coupure d'eau dans le quartier (toilette rapide à l'eau minérale !), j'ai emmené Isabelle et Fabrice découvrir le marché des Capucins, c'est un autre côté de Bordeaux qu'il faut absolument connaître. Petite sieste après leur départ, et j'ai terminé la journée au cinéma (A Couteaux tirés), aller-retour à pied bien sûr, résultat un peu plus de 12 000 pas enregistrés par mon smartphone, je suis très attentive à marcher aussi souvent que je peux. Tout de même : les 10 000 pas préconisés par l'OMS, je veux bien, mais il faut marcher 1 h 30 pour les faire. Trouver le temps de marcher une heure et demie, quand on bosse dans un job sédentaire, plus facile à dire qu'à faire. 

    Grand ménage samedi matin, puis petite balade dans le parc voisin en suivant, j'ai toujours besoin de respirer l'air avant de prendre mon repas du midi, et puis respirer le grand air après une matinée passée à faire du ménage, ça fait du bien. Une courte sieste (oui, encore, je suis crevée en ce moment) et puis je suis partie à la salle de sport. La salle de sport le samedi en fin d'après-midi, c'est cool, il n'y a personne. Le réchauffement climatique, décidemment, est bien là, je suis une nouvelle fois rentrée de la salle de sport à pied, dans une douceur très agréable.

    Je m'étais inscrite à un atelier de yoga ce matin. En effet le studio de yoga où je suis inscrite propose de temps en temps des ateliers d'une matinée avec des profs de yoga de réputation régionale, voire nationale. L'occasion pour ceux qui le veulent d'expérimenter d'autres pratiques, d'un autre niveau, et même si j'en bave, c'est toujours très intéressant.

    J'ai à peine eu le temps de grignoter en rentrant, de lancer une machine à laver, mon fils aîné m'a laissé la petite Julia que j'ai gardée le temps qu'il aille au restaurant avec ma belle-fille. Le couple a l'air d'aller mieux, je suis soulagée, et toujours ravie de garder ma petite-fille, qui est adorable. Elle marche bien maintenant, et si elle ne parle pas elle sait tout à fait se faire comprendre. Et elle est gentille et adorable ! Comme j'attrapais le linge pour l'étendre, elle m'a tendue une chaussette pour m'aider !  Il était trop tard pour que je fasse une nouvelle sieste quand mon fils a récupéré Julia,  tant pis pour la fatigue je me reposerai plus tard (mais quand ?), j'ai pris mon vélo pour une balade, bien agréable car l'après-midi était d'une belle douceur, et les premiers mimosas commencent, ici et là, à embaumer l'air. J'ai trop présumé de mes forces, et les derniers kilomètres ont été un peu difficiles - 17 kilomètres sur le compteur de mon smartphone - surtout après une matinée de yoga. Je suis rentrée à temps pour préparer le traditionnel repas du dimanche soir avec mon cadet, et j'ai rangé la cuisine en suivant - je ne me couche jamais sans que ma cuisine soit nickel. Le pire c'est qu'en dépit du sport et du fait que je sois très active, je ne parviens pas à me débarrasser de mes kilos superflus :-/

    D'accord, demain soir je me repose, je crois que je l'ai bien mérité ! (et que j'en ai besoin)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :