• Escamotage

    Je ne commente jamais l'actualité sur mon blog, ce qui donne certainement une forte impression d'égocentrisme de ma part. Ce n'est pas que je ne m'intéresse qu'à mon nombril, c'est avant tout que je ne me trouve pas très intelligente, et que je préfère ne pas dire n'importe quoi. Cependant, ce soir, j'ai envie de pousser un coup de gueule. Depuis deux jours les médias nous parlent de l'affaire DSK, en anticipant un éventuel non lieu dans cet affaire, qui pourrait être annoncé demain. Et c'est presque triomphalement qu'on nous dit cela, presque cocorico...

    Cela m'agace, car on noie le poisson. On a parlé de viol, on parle désormais de relation consentie... Le consentement n'a rien à voir avec ça.  Dès lors qu'une femme s'agenouille devant un homme, qui n'est pas son amant (amant, participe présent ou substantif), elle n'est pas dans une relation d'égalité avec l'homme. Que ce soit par son pouvoir, par sa force, par son argent, DSK a obligé une femme à s'agenouiller devant lui, au sens propre comme au figuré. Et cette réalité, on l'escamote purement et simplement. Ce n'est même pas du machisme primaire. C'est le renvoi de la femme à une non-existence. On a beau jeu de s'offusquer du port du voile intégral...


  • Commentaires

    1
    rolvel
    Mercredi 7 Septembre 2011 à 20:19
    Je suis d'accord, quelque soient les faits (anciens et récents) jouant contre la femme en question, il y a un relent malsain qui ne fait qu'enfoncer la victime et aviver l'aura macho du politique. En tout cas, rien de quoi permettre de sourire face à une caméra...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :