• Enervée

    Je suis méchamment énervée. Je bosse dans une petite équipe, on est trois à temps complet, Hubert, Chloé et moi, et D. elle, bosse deux jours par semaine. Entre les congés maternités, les congés parentaux, les dépressions... elle n'a pas dû bosser une année complète, et à temps complet, depuis cinq ou six ans. A présent, de retour en octobre dernier d'une nouvelle dépression, elle bosse deux jours par semaine. D'abord en mi-temps thérapeutique, la sécu l'a passée en invalidité le mois dernier.

    Invalidité. Oui, c'est cela... bien des invalides en voudrait, de ce genre d'invalidité qui se passe à rester tranquillement chez soi ou à faire les boutiques... J'enrage de voir qu'elle vit au crochet de la sécu, alors que je peux témoigner qu'elle est en parfaite santé - et bien moins fatiguée et stressée que nous qui sommes à temps complet.

    Evidemment, à trois temps complets plus une personne deux jours par semaine, établir des plannings et tenir des permanences, c'est galère. Etablir le roulement des congés d'été, c'est compliqué. Le pire c'est que D. n'étant là que deux jours par semaine, elle n'est pas prise en compte dans les congés, résultat, elle pose ses congés quand elle veut, elle, et c'est à nous autres de devoir jongler pour être toujours au moins deux présents.

    Comme elle là, le lundi et le mardi, cela nous laisse un peu plus de souplesse, pour les jours de récup. D'ailleurs, lundi prochain, Chloé et Hubert ont posé leur journée. Je fais la permanence du matin, D. fait celle du soir.

    Du moins, en théorie...

    A cinq heures (bien sûr, à cinq heures....), ce soir, le téléphone a sonné... "Oui, c'est D. c'est pour dire que lundi et mardi, je ne peux pas venir, ma fille s'est blessée à l'école, et je dois la garder.". Moi : "ah oui mais non, lundi nous ne sommes que toutes les deux présentes, demande à ton mari (qui travaille dans un autre service) de garder ta fille lundi" "ah mais non, tu comprends, c'est mieux quand c'est la maman qui s'occupe de ses enfants quand ils sont malades...".

    Voilà. Je ne supporte déjà pas sa fainéantise, et en plus il faudrait que j'entende ce genre de discours sans broncher...

    Je la déteste, je la déteste, je la déteste.

    Bref, moi qui avais prévu de sortir tôt du boulot lundi pour aller à la piscine, et bien non, il faut que je bosse jusqu'à 17 h 00, et en plus il va falloir que j'assume le boulot toute seule. Cette idiote reviendra le lundi suivant, fraîche et pimpante, elle nous racontera qu'elle a dû garder sa fille et que ça l'a fatiguée, mais que c'est normal tu comprends c'est mieux quand c'est la maman qui s'occupe de ses enfants quand ils sont malades...

    Je la hais.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :