• Dernières semaines

    Dans mon service actuel. On est partagées en deux équipes, une chef pour chaque équipe, et les chefs se sont réparties les tâches. C'est celle de l'équipe d'à côté qui s'occupe de la plannification des activités des deux équipes.

    Vendredi, ma chef m'a appelée :

    "Bon, alors, pour ton départ dans ton nouveau service, ils voulaient que tu arrives de suite, mais là, ça tombe mal, c'est les vacances scolaires, j'ai besoin de toi, je ne peux pas te lâcher maintenant. Par contre, il faut te former rapidement à ton nouveau boulot. Alors j'ai proposé un arrangement : tu iras dans ton futur service deux jours par semaine, pendant les trois prochaines semaines.

    - Oui, pourquoi pas, j'irais quand ? les lundi/mardi, ou les mardi/mercredi... ?

    - Ah mais non, comme il y a des temps partiels dans l'équipe, je ne peux pas te laisser partir 2 jours consécutifs.

    - Euh, moi j'aurais préféré, pour me former ce serait mieux...

    - Oui mais c'est comme ça."

    J'ai trouvé ça assez moyen.

    Une heure plus tard, l'autre chef arrive, avec le planning des activités à la main :

    "Ecoute, ça t'ennuie, si les jours où tu es encore là, je te mets de permanence téléphonique à chaque fois ?

    - Ben j'aurais bien aimé continuer à faire des études de dossier...

    - Oui mais là, tu vois, ça m'arrange."

    J'ai trouvé ça très moyen, aussi.

     

    Je n'ai rien dit, parce l'expérience m'a prouvé qu'il vaut toujours mieux rester en bons termes avec les chefs qu'on quitte, et je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. Mais ce n'est tout de même pas la première fois que je change de service, et c'est par contre la première fois qu'on fonctionne de façon aussi cavalière avec moi. Privilégier les intérêts du service, soit, mais ne pas prendre en compte les miens, ça me contrarie un peu, surtout qu'il n'y avait aucune raison de ne pas me laisser partir les lundi et mardi, vu que les temps partiels sont présentes ces jours là, quand aux permanences téléphoniques, m'en coller tous les jours quand certains n'en n'ont qu'une par mois, ça me reste un peu en travers. La raison est simple : le téléphone, la plupart des filles du service n'aiment pas ça. Moi, si. Du coup, comme je pars, ben on abuse, de toute façon même si je ne suis pas contente, on s'en fout : je pars, alors pourquoi me ménager ?!

    Je ne me plains pas, je râle juste un peu, il y a des choses bien plus pourries dans le monde du boulot. Mais finalement, pour le coup, et même si je ne sais pas quelle est l'ambiance du service dans lequel je vais arriver, je me dis que j'ai peut-être bien fait, finalement, de changer de service.

     

    Comme dans le service où je vais, il y a encore un poste à pourvoir, ma copine Chloé, qui travaille dans la deuxième équipe (celle dont la chef vient me coller de téléphone tous les jours !) a décidé d'y postuler, non pour me suivre, mais parce qu'elle aussi, elle a besoin de changer d'air.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :