• P1080802
     
    Dans une impasse, juste à côté de la rue Sainte-Catherine, j'ai découvert ces papiers collés, dont je suis sûre qu'ils ont été collés récemment, car je passe assez souvent par là. La reine été déjà très abimée, hélas, bien que le support soit très épais, ce qui fait qu'on voit mal la figure opposée, qui est en fait un squelette. Je ne sais que penser de la juxtaposition de cette reine de jeu de carte, d'un coeur et de Jimmy Hendrix. Le travail est soigné, et j'aurais aimé trouver d'autres oeuvres du même genre. Hélas, le temps en ce moment est peu propice aux explorations en vélo, trop venteux et trop pluvieux.

    2 commentaires
  • "De l'autre côté de l'eau", comme on dit ici, c'est à dire rive droite, s'étend un quartier jusqu'alors en déshérence, mais qui fait l'objet d'un ambitieux projet d'aménagement. Pour l'instant, c'est le terrain de jeux d'un certain nombre de graffeurs talentueux. La rue était trop étroite pour que j'ai un bon recul, mais j'ai tout de même pris quelques photos intéressantes, dont celle-ci.

    Pour le coup, j'ai regretté d'être seule, car il y a d'anciens hangars de la SNCF, à moitié démoli mais dont il reste les magnifiques armatures métalliques. J'aurai bien aimé y faire des photos, mais comme toujours, l'idée de me trimballer seule dans des lieux déserts ne m'inspire pas trop...

    2 commentaires
  • Sous différentes formes, un vrai bestiaire aîlé orne les murs bordelais depuis un certain temps, pour le plus grand plaisir du promeneur qui sait le voir.

    BESTIAIRE2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BESTIAIRE4
     
    BESTIAIRE (Large)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mention spéciale pour ces petits oiseaux en bois, des hirondelles le plus souvent, mais pas seulement. Ils ornent les murs de Bordeaux depuis cet hiver, la plupart sont toujours là en cette fin d'été. En s'approchant de plus près, un nom, une adresse mail : et oui, il s'agit bien d'une publicité. Mais une bien jolie publicité !

    BELLA3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BELLA5

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    BELLA2

    votre commentaire
  • Quand je l'ai découvert, tout à l'heure, j'ai cru que l'essentiel du poster manquait. En le revoyant en photo pour préparer mon article, je n'en suis plus si sûre : probablement l'artiste souhaitait-il cet effet "passe-muraille" qui ajoute bien du charme à une oeuvre déjà très poétique !

     


    1 commentaire
  • Un rapide aller-retour en ville la semaine dernière m'avait fait douter : nouvelle invasion ou oublis de ma part ? J'avais en effet repéré des diamants que je n'avais pas encore vus, ce qui m'étonnait un peu (j'ai l'oeil !). En arrivant place Camille Julian, tout à l'heure pour la traditionnelle séance de ciné du samedi après-midi, je n'ai plus eu aucun doute en y découvrant un nouveau diamant en miroir : le diamantaire a bel et bien fait une nouvelle incursion dans Bordeaux, très récemment. Il est resté sur le périmètre de la première invasion (la célèbre Rue Sainte-Catherine et ses rues adjacentes, c'est à dire le centre piétonnier et commercial de Bordeaux), en ajoutant des diamants supplémentaires. Désormais, presques tous les angles des rues donnant sur la rue Sainte-Catherine brillent de mille feux, et la mairie de Bordeaux, l'historique Palais Rohan, n'a pas échappé à l'invasion. C'est rigolo, personne ne les remarque, sauf quand j'en photographie un, et alors les personnes qui passent à ce moment là lèvent la tête en se demandant ce que je photographie, et découvre le petit miroir coloré. Je pense qu'entre la première "invasion" de décembre ou janvier (je ne me souviens plus) et cette nouvelle, il y a au moins une bonne vingtaine de diamants qui ornent désormais les coins de rues bordelais. En voici quelques échantillons...

    DIAM1

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    DIAM2
     
     
    DIAM3
     
    DIAM4

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique