• Comme une invitation

    Je connais bien ce chemin. Je l'emprunte, en vélo, depuis des années. Moins régulièrement qu'autrefois, quand je vivais à côté, mais je retourne tout de même dans ce bois de temps à autre. J'ai pour ce chemin une tendresse particulière. Je me demande depuis combien de temps il est là, tracé par des pas anciens, d'où venait-il, où allait-il "avant", avant l'urbanisation de ce bois que j'ai connu sauvage, avant les lotissements, les allées blanches et bien tracées, la rocade.... ?

    C'est étrange, il trace une limite entre deux parties du bois. D'un côté, une partie avec de grands chênes, une terre sombre, élastique, nourrie de l'humus des feuilles de chaque automne, plus humide, et de l'autre, une terre plus blanche, des arbres différents, des maronniers, des bouleaux, mais de chaque côté, des fougères, crosses vert tendre au printemps, rousseurs sèches en automne...

    Et puis ce chemin, différent à chaque fois que je l'emprunte, et pourtant toujours le même, comme une invitation...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :