• Bzzzzzzz

    Etre seule, c'est parfois triste. Comme ce soir, il est tard, ce serait agréable d'attendre à deux que tombe la fraîcheur de la nuit, sur la terrasse, avec quelques bougies pour tout éclairage, en échangeant quelques phrases, ou peut-être même aucune, dans le simple contentement d'être deux.

    C'est surtout très chiant quand la lumière du salon attire une grosse guèpe (qu'est-ce qu'elle fiche encore éveillée à 11 h du soir ?) qui fait bzzz bzzz en se cognant partout. Or j'ai très peur des insectes, surtout des insectes volants, je suis capable de faire une crise de nerfs au moindre truc pourvu d'aîles qui s'approche de moi (ça m'est déjà arrivé). Et là, pas de bol, pas de Monsieur Muscle en vue.

    J'ai éteint la lumière du salon, allumé celle de la terrasse, en espérant que le bzzz bzzzz veuille bien aller voir dehors si j'y suis. Pendant ce temps là, j'étais planquée dans le coin le plus sombre du couloir. Le bzzz bzzz a l'esprit un peu lent, mais elle a fini par partir. Du coup, toujours effrayée, j'ai baissé le volet roulant de la baie vitrée, et je crève de chaud. Le seul endroit où il a fait un peu frais aujourd'hui dans mon appartement étant le frigo.

    Je suis allée chez mes parents ce midi. Pessac-Le Barp, c'est trente-minutes en roulant tranquillement. Un quart d'heure à 130 tout du long (j'ai testé). Ce midi j'ai mis une heure. La canicule a attiré les foules vers les plages, je n'avais jamais vu autant de monde sur les routes. Je dis les routes, parce qu'il y a plusieurs voies d'accès possibles aux plages, voie rapide, nationales... Tout était saturé. J'ai appelé mon fils aîné, craignant qu'il se soit lui aussi senti attiré par la fraîcheur océane, mais non, il est resté chez lui  tranquillement- il travaille beaucoup et est particulièrement fatigué en ce moment.

    Il faisant en effet très chaud aujourd'hui sur la région bordelaise, 31° à l'ombre chez mes parents ce midi, le vent lui-même était chaud. Mon appartement, plein sud, est surchauffé, la nuit va être difficile, surtout si les bzzz bzzz s'en mèlent et que je ne peux pas ouvrir les volets pour essayer de capter un peu de la fraicheur du petit matin. La résidence est estampillée basse consommation ou je ne sais quoi, elle manque d'isolation quand même.

    En attendant, je vais me consoler en feuilletant dévorant le nouveau catalogue Ikéa.


  • Commentaires

    1
    l-homme-des-cavernes
    Lundi 22 Août 2011 à 12:52
    Moi j'ai dévoré l'annuaire : pas beaucoup d'action mais que de personnages !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :