• Bacalan, friches et art

    Quartier en déshérance, Bacalan est un extraordinaire terrain de jeu pour les artistes en tout genre. Peu après le pont tournant, un artiste s'installé dans un hangar désaffecté pour travailler l'acier, et les gamins du quartier apprécient bien la balançoire et les bancs du même genre... je commençais juste la balade, j'étais donc assez pressée et je n'ai pas pris le temps de m'y balancer, mais à l'occasion j'y retournerai pour essayer !
    Sur les fenêtres condamnées, de beaux grafs s'étalent, certains dans un style qui fait penser à celui de Jofo.
    Plus loin, une grande fresque très colorée s'étend le long d'une rue entière. J'ai d'abord été attirée par la fresque, en raison de sa couleur, puis, en me rapprochant et en levant les yeux au-dessus du rideau d'arbres, j'ai été très intéressée par le bâtiment en ruine...
    Par l'entrebaillement du portail solidement cadenassé j'ai découvert le spectacle fabuleux de la carcasse métalique d'un bâtiment industriel
    Je pouvais juste passer la main pour prendre la photo, pour le coup j'ai apprécié le petit format du lumix !
    Juste à côté, d'autres grafs et d'autres ruines, mais vous en conviendrez, les ruines modernes ont moins de charmes que les ruines anciennes ;-)
    J'ai terminé la balade là où je l'avais commencée, à côté de l'entrepôt royal et du blockhaus. Car juste à côté, dans une toute petite rue, il y avait ceci :
    qui méritait bien que j'y passe un peu plus de temps. Aucune signature (ou du moins, je n'en n'ai pas vue), c'est dommage car j'ai été soufflée par le travail du ou des artistes et j'aurais bien aimé en savoir plus sur eux ! 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :