• And the show goes on

    Après un nouveau message déroutant ce matin - le petit Corentin regrette visiblement de s'être engagé sur une proposition de plan Q - j'ai fait le ménage : allez, on supprime le fâcheux des amis FB, et des contacts Messenger. Je n'ai même pas lu son dernier message j'avais eu ma dose de revirements incessants. J'avais encore un peu le cœur gros aujourd'hui, mais j'ai déjeuné avec Chloé, ça m'a fait du bien. Chloé, je la connais depuis longtemps, bien avant de travailler ensemble, et nous avons toujours partagé nos déboires amoureux. Sans jamais se juger, et toujours en essayant d'être de bon conseil, et, au final, toujours à se réconforter à tour de rôle. J'ai apprécié cet échange qui m'a réconforté, d''autant qu'elle avait toujours trouvé ambigüe l'attitude de Corentin à mon égard.

    J'en profite pour remercier Julie, qui m'aura toujours prêté une oreille attentive et compatissante, tout au long de ces longs mois, et hier en particulier.

     

    Il faut le croire, j'avais tout de même un peu de pitié pour lui, ce soir. Il a passé la journée le nez dans son écran, oreillettes dans les oreilles, à écouter de la musique. Je pense qu'il se sent un peu mal, et qu'il a pris conscience qu'avec ses conneries, il avait perdu quelqu'un avec qui il échangeait beaucoup, or il est très seul.

     

    Bon, c'est derrière, Dire Straits dans la salle de bain ce matin, un passage à la salle de sport ce soir qui m'a fait du bien autant au physique qu'au moral : ne pas me sentir anéantie, être capable de reprendre le cours normal de ma vie est une vraie réussite pour moi qui suis tellement émotive. 

    Allez, la page est tournée, j'aurais probablement des moments de blues de temps à autre, mais parlons maintenant d'autres choses. Côté boulot, je suis un peu décontenancée par mon nouveau boulot : je ne comprends pas encore tout, et en ce moment le rythme est calme - tout changement sur le système informatique est interdit en fin d'année pour éviter toute panne éventuelle qui pourrait risquer de compromettre le chiffre d'affaires - et je m'ennuie un peu, habituée comme je l'étais à un rythme effréné et une pression continuelle. Je ne travaille plus le vendredi, et j'ai posé les deux lundis des fêtes, cela va me faire deux Week-ends de cinq jours, et deux semaines de deux jours travaillés. Des mini-vacances en quelque sorte, même si ce premier Week-end, celui de Noël, ne sera pas reposant. Je dois terminer mes cadeaux, faire quelques courses alimentaires, préparer le dessert du réveillon du 24, que je passe avec mon ex-mari et mon cadet, aller chercher la bûche pour le repas du 25 que nous faisons tous ensemble chez la maman de ma belle-fille. Cours de ukulélé demain après-midi, mon prof m'avait donné Jingle Bells à travailler ;-) et cours de yoga samedi matin, tant qu'à avoir mal autant avoir mal pour une bonne raison. J'espère pouvoir aller au cinéma samedi après-midi, il y a un film japonais qui m'intéresse, et une copine vient de me parler d'une soirée "années 80" qui nous tente bien ! Et ma cousine, appelée à la rescousse, m'a invitée demain soir. Contrairement à d'habitude, j'ai appelé à l'aide - et on m'a répondu :-) Je ferais probablement une bonne sieste dimanche après-midi et j'aimerais que le temps soit assez clément, dimanche matin, pour que j'aille faire un tour de vélo dans les bois, histoire de respirer la bonne odeur des fougères et de l'humus :-)

    On tombe, on se relève, et on trouve que la vie est toujours aussi belle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :