• Abécédaire, 62ème

    B - Balcon. J'attends qu'il fasse beau pour prendre quelques photos. Je suis particulièrement contente de deux jardinières que j'ai composées. Les deux pieds de tomates, quand à eux, sont déjà bien imposants, et portent déjà plusieurs bébés tomates. J'espère que la récolte sera bonne !

    C - Chattes. Je pense que Loukoum doit avoir maintenant sa taille adulte. Et il s'avère que c'est une chatte de petit gabarit. La Chatte, à côté, parait énorme. De fait, Loukoum doit faire 2 kilos ou 2 et demi, alors que La Chatte en accusait 6 !!! chez le vétérinaire il y a quelques mois. Belle bête, La Chatte, d'autant que, à mon grand soulagement, ses poils ont bien repoussés, et c'est vraiment une très belle chatte. Elle va bien mieux également, j'ai pu arrêter de lui donner son anxiolytique, et elle est de nouveau proche de moi, n'hésitant pas à me réclamer des grattouilles quand elle en a envie.

    C - Copropriété. Je suis au conseil syndical de la copropriété, le conseil syndical représentant, auprès du syndic, les copropriétaires. C'est intéressant, on voit les comptes de plus près, on fait des visites de l'immeuble avec le syndic pour faire le point sur l'état de l'immeuble, des espaces vert, éventuellement on doit intervenir sur différents problèmes. Il y a quelques mois, j'ai été sollicitée par un propriétaire qui en avait ras le bol de voir son balcon envahi par des détritus provenant de l'appartement du dessus. En ce moment, c'est pénible : la gardienne est en arrêt maladie, et remplacée par une femme de ménage énergique, minutieuse... et casse-bonbon. Elle en fait trop, dénigre le travail de la gardienne, ce qui est arrivé aux oreilles de cette dernière, qui m'a interpelé ce soir. Il a fallu que je la rassure en lui disant qu'il n'était pas question, à l'heure actuelle, de remettre son travail et encore moins son emploi en question. Quand à l'autre, qui me saute dessus dès qu'elle me voit, il a fallu que je fasse preuve de fermeté également pour lui dire que non, ce n'est à elle de changer une serrure cassée. On achète un appartement et on se retrouve à faire du management... bon, pourquoi pas.

    F - Fatigue. Un peu moins présente, depuis quelques temps, et ça me fait du bien. Mardi, toutefois, j'étais dans les vaps toute la journée, c'est bizarre, il y a des jours comme ça, je ne sais pas pourquoi, je reste dans le brouillard toute la journée. J'ai quitté le boulot de bonne heure, partagée entre l'envie de m'affaler sur mon canapé - on y dort très bien - et celle d'aller à la piscine. Un sursaut de volonté - assez rare chez moi - m'a emmené à la piscine, d'où je suis sortie pleine d'énergie, et d'autant plus contente qu'un rayon de soleil avait pointé son nez pendant ce temps là. La crise d'arthrose qui a suivi a été moins agréable, mais l'énergie que m'a procuré cette heure de piscine était bienvenue, puisque je partais le lendemain en déplacement à Paris, et pour le moral, aussi.

    G - Gris. Existe-t-il un autre couleur du ciel ? J'ai l'impression d'être dans le gris depuis l'automne dernier. Certes, l'hiver a été doux, et le printemps, pas trop moche. Mais c'est gris, gris, gris, et souvent même, gris et pluvieux. Dans l'avion qui m'emmenait à Paris, avant-hier, nous avons franchi les nuages et le ciel était enfin bleu, inondé de soleil. J'ai presque eu l'impression de redécouvrir quelque chose. Retour sur la terre ferme, retour au gris. Si je n'avais pas d'enfants pour me retenir, j'aurai quitté le Sud-Ouest pour partir plus au Sud, à la recherche du soleil et de la chaleur.

    P - Paris. Un aller-retour sur deux jours, pour une réunion syndicale. Le train, le taxi, les salles de réunion... ça va toujours trop vite. Pas le temps de me balader, pas le temps de prendre le temps tout court... je n'aime pas ça. Quelques compensations : l'hôtel, design, et le taxi qui a traversé Paris (habituellement je traverse Paris sous terre, dans le métro, mais cette fois-ci, perturbations dans les transports, j'ai eu le droit de prendre le taxi !) m'a permis de profiter d'une très belle visite ! Paris, et la Seine en crue, c'est surprenant en effet de voir les voies sur berges sous l'eau !

    R - Repos. Après la fatigue des deux jours parisiens - je suis rentrée tard hier soir - j'avais posé ce vendredi en repos, et prévu de faire une grasse matinée. C'était sans compter le téléphone qui a sonné de bonne heure : mon cadet qui avait un problème de voiture, et que j'ai dû emmener au boulot. Je ne me suis pas recouchée, j'ai profité de la matinée pour prendre mon temps, et faire aussi tout un tas de choses, un gâteau pour ce soir, m'occuper de mes orchidées, mettre du linge à laver, aller chez la coiffeuse.... Il me reste encore le week-end complet, j'espère pouvoir en profiter pour me reposer également ! D'ailleurs, il se fait tard. Allez, les chatounettes, au lit !


  • Commentaires

    1
    Bleck
    Samedi 4 Juin 2016 à 09:40

    Quoi... "... le printemps pas trop moche..." !!! c'est pas vrai, on vit pas dans la même région où dans le même espace temps !

     

    Sinon décidèment je vois que tu es une femme TRÉS active...

     

    Bleck

    2
    Samedi 4 Juin 2016 à 21:24

    J'essaie de rester positive ;-) mais tu as raison, on a eu un bien triste printemps, et ce n'est pas la grisaille d'aujourd'hui qui va arranger ça. Pour aller à Paris cette semaine, j'avais encore les collants et le manteau :-(

    Active active... j'aimerai bien l'être un peu plus ! faire plus de sports, sortir davantage...!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :